Choisissez votre camp !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor R. Shas'Elvaël
Mage de guerre
(rang 3)
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Ven 27 Avr - 20:50

Le désert... un endroit que la plupart des gens croient chaud à en mourir, ce qui est vrai... enfin à moitié, la subtilité c'est que vous pouvez aussi y mourir de froid, pendant la nuit précisément, le sable ne retenant pas la chaleur, de même que l'absence totale de nuage. Maintenant, pourquoi prendre le risque de traverser un coin aussi dangereux que le désert vous demandez vous ? Entre les scorpions, les morts possible par fatigue, déshydratation et j'en passe des meilleurs... Et bien tout simplement parce que sur le géographiquement parfaitement pénible continent qu'était cyrion, c'était le seul moyen de rallier l'empire et les territoires rebelles, sauf si vous étiez prêt à vider votre bourse pour prendre un bateau qui se ferait probablement attaquer par des corsaires appartenant à l'un où l'autre des camps, qui du coup se ferait un plaisir d'appliquer une taxe supplémentaire à votre argent durement gagné.

Cela dit, même si la plupart des gens que l'on pouvait espérer croiser dans ce lieu dangereux vagabondaient via les routes marchandes en allant d'un pays à l'autre, ce n'était pas le cas de Viktor. Qui dans la nuit noire, assis devant un feu de camp était occuper à mettre un semblant de camp en place à l'abri de rocher, après tout une tempête de sable était vite arrivé et on était toujours mieux derrière de bon gros cailloux. Il n'était pas vraiment compliqué de comprendre ce qu'il faisait la si on arrivait à identifier le larron (chose assez peu commune dans ce territoire neutre). Il s'était fait pas mal d'ennemi au sein de l'empire, il faut dire que beaucoup avaient la sensation qu'il les avait plus ou moins lâché(ce qui était vrai à bien des égards), et les territoires rebelles n'étaient guère une terre d'accueil raisonnable pour un ex-général de l'empire. Bref rien de très encourageant donc. Il c'était donc tourné vers ce désert, une terre assez neutre ou il est vraiment compliqué de pister quelqu'un, et encore plus de le faire sans se faire repérer, raison pour laquelle il ne s'inquiétait guère.

Bon pour ce qui est de la situation alentour, on va supposer qu'il devait être aux alentours de 22h et les voyageurs devaient se faire rare dans les environs, même si il était possible d’apercevoir un ou deux feu au loin, il faut dire que la lumière portait loin dans cette environnement n'ayant pour obstacle que quelques dunes. Demain il se mettrait en route pour la capitale, après tout, même l'or qu'il avait emmener avec lui devait s'économiser et la vie de mercenaire ne payait pas toujours très bien, surtout vu que l'humain éviter de trop en faire au service des cercles du chaos. La soirée était encore longue, et viktor avait le malheur de ne pas être fatigué, il s'occupait ainsi comme il pouvait, en lisant pour le moment. Inutile de dire qu'un homme sans arme en train de lire un livre devait faire une cible facile pour les bandits qui ne manqueraient pas de traîner, mais bon il ne s'en souciait guère, les diverses créatures que pouvaient parcourir le désert étaient probablement plus dangereuse, mais la encore il ne s'en souciait pas, il arriverait à s'en défaire de toute façon, et puis cela tuerait un peu son ennuie, à moins que quelque chose d'autre ne se décide à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Ven 4 Mai - 20:23

Froid. Il fait si froid.
Su grelottait en progressant difficilement dans le sable. Oui elle savait que c'était du sable ! Elle en avait déjà vu d'abord ! Mais elle n'imaginait pas en voir autant un jour.
Du sable, il n'y avait que ça ici ! Comme si quelqu'un s'était amusé à déverser tout celui qu'il avait trouvé pendant des années au même endroit.
Depuis qu'elle s'était échappé de sa prison de pierres noires et blanches, elle n'avait pas encore eu beaucoup de temps pour explorer le monde. Après tout, sa fuite ne datait que de quelques jours. Quatre ? Cinq ? Elle n'avait pas compté. Elle avait juste continu tout droit, sans savoir où elle allait, sans changer de direction. Elle voulait voir le monde, alors peut importe où elle allait, il était partout le monde.
Ses pas l'avaient mené au bas de la petite montagne où elle se trouvait en sortant de son ancienne « maison », puis elle avait croisé un chemin de terre qu'elle avait suivi. C'était là que la pluie s'était mêlée à la partie. Car elle savait à présent que c'était de la pluie, elle l'avait lu dans un livre. La pluie l'avait lavée de toute la poussière qu'elle avait sur elle mais elle l'avait aussi trempé jusqu'aux os. Quand elle avait commencé à avoir vraiment froid, elle s'était réfugié sous un gros morceau de bois vertical et feuillue, un arbre à l'évidence. Là, elle avait croqué dans des fruits jaunes qu'elle avait trouvé et, une fois rassasiée, s'était endormi, roulée en boule dans l'herbe douillette, le sourire aux lèvres. Le monde était agréable.

Les jours suivants, elle avait marché, marché, et marché encore. De temps à autre, elle s'était écarté du chemin pour se dissimuler de gens qui passaient de ci de là, montés sur des grosses bêtes à quatre pattes qui faisaient « clopclop ».
Elle ne se sentait pas encore prête à rencontrer d'autres personnes. Pour le moment elle voulait juste découvrir seule.
Le matin même, elle avait atteint l'étendue de sable.
Elle avait rapidement compris en s'aventurant dedans que, de un, elle n'aimait pas cette partie du monde, et de deux elle avait fait une erreur en y allant. Il y faisait chaud, très chaud, horriblement chaud, et la soif l'avait tenaillée. Mais elle n'avait pas réussi à trouver d'eau... A croire que l'endroit le faisait exprès !
Elle avait voulu rebrousser chemin mais s'était vite rendu compte qu'elle était perdue... Le sable s'étendait partout, à perte de vue.
Elle avait donc continué, marchant pieds nus dans la poudre jaune. Sa fine robe blanche qu'elle n'avait évidement toujours pas remplacé ne la protégeais aucunement des rayons meurtriers du soleil, et sa peau avait commencé à devenir rouge à plusieurs endroits.
Puis la nuit était tombée. Glaciale, perfide.
De la soif, elle était passé au grelottement.
Un froid perçant, entêté lui griffait la peau, rosissant davantage son épiderme déjà douloureux.
C'est au moment où elle croyait qu'elle allait s'écrouler qu'elle avait aperçu une lueur pas très loin.
Un feu !
Elle utilisa l'énergie qui lui restait pour courir. A quelques pas de la source de chaleur bénie, elle aperçue une silhouette sombre appuyée contre un large rocher.
Pour la première fois depuis son évasion elle ne pensa pas un instant à se dissimuler. Elle avait froid, elle avait faim, elle avait soif et elle était morte de fatigue. Alors elle verrait plus tard qui était assis dans le sable. Elle ne ralentit pas son pas et arriva vite au pied du feu. Sans regarder autre chose que les flammes, elle se laissa tomber par terre en position assise et ramena ses jambes contre sa poitrine, se frottant les vigoureusement les mains devant le brasier.


" F... Froid. " se contenta t-elle de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor R. Shas'Elvaël
Mage de guerre
(rang 3)
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Lun 28 Mai - 14:13

[Bon il semblerait que nous allons faire sans Auxane.]

Une longue nuit calme en perspective, enfin… c’était parti pour démarrer comme ça, les autres feu étaient trop loin pour que leurs propriétaires veulent venir commercer où se regrouper, et il fallait être un idiot pour voyager de nuit dans le désert de toute manière, car déjà que les repère étaient peu nombreux, contrairement aux piège, si en plus vous ajoutez à tout ça le manque de vision de la nuit, il s’agissait d’un suicide. Et aux dernières nouvelles on croisait rarement de voyageur mal informé des conditions de vie dans le désert. C’est pourquoi le premier réflexe de Viktor en entendant un bruit de pas léger et rapide s’approcher fut d’être… surpris. Les pas avaient démarré trop loin pour une attaque surprise, et ils étaient trop peu nombreux pour une personne poursuivie.
En clair pas de raison de s’alarmer, probablement un animal d’une quelconque caravane qui avait été abandonné, ou c’était perdu et voyant un feu, pensait pouvoir y retrouver ses maitres. Le véritable résultat fut… des plus surprenants. Pas plus dangereux direz-vous, mais le fait de voir arriver une enfant vêtue de haillon avait quelque chose de surprenant, surtout en plein milieu du désert. Il l’observa quelques secondes avant de faire quoique ce soit… elle était petite et menue, elle avait les vêtements déchiré et la peau brûlée par le soleil. Le froid devait pour elle être proche de l’insoutenable… il était assez facile de supposer qu’elle appartenait à une caravane qui avait été attaqué par des bandits ou des esclavagistes, et avaient réussi à s’enfouir grâce à un quelconque miracle ou simplement par que ses agresseurs n’avaient jugé utile de la poursuivre.

C’était bien loin de la vérité, mais la vérité était trop absurde pour qu’une personne rationnelle comme Viktor prenne la peine de ne serait-ce que l’imaginer. Aussi il se contenta de prendre l’explication la plus rationnelle qui lui vint à l’esprit, et se contenta d’agir comme tel. Il était loin d’être un ange, mais tout autant d’être un diable, aussi il n’ignorerait pas cette enfant, mais il ne fallait pas compter sur lui pour jouer le rôle de famille d’adoption plus que temporairement. Il fouilla rapidement dans son sac et en sorti une épaisse couverture, il s’approcha de la jeune fille et la déposa sur ses épaules en essayant de ne pas trop la faire s’appuyer sur la peau brûlé de l’enfant.

Il se rassit, moins loin qu’avant, mais conservant toujours une certaine distance. Le problème allait être de savoir que faire de cet enfant… Mais pour le moment… ce n’était pas urgent.

« Quel est ton nom ? »

Etablir un dialogue semblait être une base acceptable, de toute manière il semblait qu’il allait devoir d’occuper d’elle, au moins jusqu’à ce qu’elle ne se décide à dormir, ce qui ne devrait pas tarder au vu de l’heure tardive et de la jorunée que la petite avait du vivre… mais il ne faudrait pas qu’elle meurt durant la nuit n’est ce pas ?

« Depuis combien de temps ère tu dans le désert ? »

Après tout il semblant logique que la demoiselle allait devoir manger, et surtout boir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Mar 29 Mai - 22:16

HS:
 

La chaleur du feu la réchauffait déjà. Mais pas autant que le tissu épais qu'elle senti soudain tomber sur ses épaules. Elle prit alors juste conscience en levant les yeux que le propriétaire du brasier s'était levé et rapproché d'elle. Après un instant d'hésitation surprise, elle glissa ses mains sur la couverture et la rabattit sur ses genoux.
Un pâle sourire naquit sur ses lèvres tremblantes de froid. Mais elle n'était même pas sûre que l'homme l'ait aperçu car il retourna aussitôt s'assoir à quelques mètres d'elle. Maintenant qu'elle sentait son corps se réchauffer, Su en profita pour l'examiner de haut en bas puisqu'il était debout.
Il était grand. Très grand. Sans doute autant que les bonhommes en noir qui passaient dans le couloir de sa cellule et venait parfois la chercher pour l'emmener la pièce. Lui aussi portait du noir. Mais il avait l'air beaucoup plus sympathique que les effrayants hommes au visage de pierre. Il avait un visage neutre et couvert de marques comme blanches de ci de là. Malgré son expression dure, il n'était pas désagréable à regarder. Avec ses cheveux châtain mi longs et sa stature droite et imposante, il lui rappelait un peu l'homme qui l'avait élevé dans sa cellule.
Elle passa les mains hors de sa couverture et les frotta devant le feu, appréciant de sentir ses doigts se chauffer près des flammes.

" Quel est ton nom ? "

La question constitua les premiers mots qui fusèrent entre eux. Enfin les premiers si on exclu l'exclamation chevrotante qu'avait lancé Su en arrivant près du feu. La petite fugitive scruta les traits de son visage. Aucune émotion, bizarre. Il n'aimait peut être pas sourire ?
Elle en tout cas ne se gêna pas pour le faire. Après tout, c'était sa première rencontre avec quelqu'un du monde extérieur, alors elle espérait en garder un bon souvenir. Ce n'était pas trop mal parti d'ailleurs. Sans une once d'hésitation elle lança d'un voix rendu un peu pâteuse par le froid :

" _Su Danx ! "

Toute contente de pouvoir donner son nom récemment trouvé à quelqu'un qu'elle rencontrait, elle sourit avec joie. Un sourire qui se transforma en grimace quand le froid lui mordit de nouveau la peau déjà irritée par le soleil de la journée. Elle frissonna et resserra le tissu autour d'elle.

" Depuis combien de temps ère tu dans le désert ? " demanda encore le bonhomme en noir.

Cette fois la réponse fut plus difficile car le simple fait de donner son nom avait rappelé à Su à quel point sa gorge était asséchée. Elle n'avait pas pu boire une seule goute d'eau depuis son entrée dans le sable. En tout cas elle savait au moins où elle était maintenant. Enfin plutôt dans quoi elle était. Elle avait lu dans sa cellule un livre qui parlait des déserts, immenses étendues de sable très chaud. Si elle avait su elle aurait réfléchi avant de s'y aventurer.
Tout en se jurant d'être plus prudente sur ses prochaines destinations, elle répondit d'une petite voix :

" _Depuis ce matin. Je pensais pas que le désert était aussi chaud... Et aussi froid la nuit ! C'est un endroit bizarre... Et puis si j'avais su que le soleil brûlait autant. "

Avec une grimace elle tâtonna la peau de son bras gauche devenue rouge.
Elle transforma ensuite sa grimace en sourire reconnaissant et ajouta :

" _Merci pour le feu et la couverture en tout cas. J'ai cru que j'allais me transformer en glaçon. "

Puis sa curiosité reprit le dessus. Plongeant ses yeux d'émeraude dans ceux marrons et perçant de son sauveur, elle demanda :

" _Vous êtes qui au fait ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor R. Shas'Elvaël
Mage de guerre
(rang 3)
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/04/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Ven 8 Juin - 20:38

[dsl du temps de réponse, irl très prenant ces dernier temps]


Quelque chose ne collait pas, quel que soit la manière dont Viktor essayait d’imaginer les choses, quel que soit l’histoire qu’il imaginait pour que cette petite se retrouve à errer ici, quelque chose clochait, notamment dans son attitude. Elle ne présentait pas les traumatismes usuel des survivant d’attaques, ni l’attitude d’une enfant abandonner. Avait-elle-même conscience d’avoir échappé de peu à une mort lente et peu agréable, avait-elle-même conscience du danger qu’il aurait lui-même put représenter pour elle. C’était bien là tout le problème à priori, malgré ses … 12 ans ? Apparent, elle semblait innocente, ignorer ce qu’il pouvait lui arriver, et la simple crainte des adultes que tout parent un tant soit peu responsable instaure à son enfant.

Soyons clair, On pouvait facilement dire que Viktor avait vécu beaucoup de chose, il avait été vagabond, soldat, gradé, puis général, avant de revenir dans le mercenariat, mais jamais, et je pèse mes mots, il n’avait eu à s’occuper d’un enfant, alors inutile de dire que s’improviser baby-sitter en un soir aller probablement être quelque chose de grandiose. Toujours est-il qu’il remarqua la voix… étrange de la jeune fille, et il ne mit guère de temps à en identifier la cause.

Il attrapa une outre d’eau dans l’un de ses bagages et lui tandis.

« Bois lentement et peu, la ville la plus proche est assez éloigné, il faut en garder de côté. »

Et puis ça avait l’avantage de lui donner un peu de temps pour réfléchir… « Vous êtes qui ? » Une très bonne question, en ce moment il n’était personne mais ce n’était pas le cas avant n’est-ce pas… Bon dans le cas de cette enfant il ne prenait pas grand risque à dévoiler son identité de toute manière puisqu’il y avait bien peu de chance qu’elle lui dise quelques chose… Bon en même temps donner son nom complet n’aurait que peu d’intérêt pour elle comme pour lui.

« Viktor, je suis un mercenaire. »

Un résumé assez bref, mais très vrai, enfin jusqu’à un certain point en tout cas mais bon elle n’avait pas à savoir son passé, de même qu’il n’était pas obligatoire pour Viktor de savoir celui de Su, cependant ce petit être l’avait trop intrigué pour qu’il puisse réfréner sa curiosité.

« Où vivais-tu avant de te retrouver à voyager seule sur les routes ? »

Il n’y a rien de plus frustrant pour un esprit un tant soit peu logique que de se retrouver face à une multitude de question auxquels il n’a aucune réponse. Cependant il tentait de faire l’effort nécessaire pour ne poser qu’une question à la fois… Après tout il ne savait toujours pas comment cette enfant était arrivé là ni ce par quoi elle avait put passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   Mar 19 Juin - 13:11

H.S:
 

L'inconnu l'écouta sans broncher puis fouilla dans le sac à coté de lui pour en sortir une sorte de poche en peau brune qu'il lui tendit. Alors que Su prenait l'étrange objet sans comprendre, il ajouta :

" Bois lentement et peu, la ville la plus proche est assez éloignée, il faut en garder de coté. "

Su lui lança un regard de ses yeux d'émeraude et reporta son attention sur la poche qui émettait des bruits liquides lorsqu'elle la déplaçait dans ses mains. Elle remarqua qu'un des coté de l'objet se terminait par une sorte d'embout rond percé d'un trou. Se fiant à son instinct, elle porta l'extrémité à ses lèvres sèches et appuya légèrement sur le corps de la poche. Le liquide coula aussitôt dans sa gorge, et elle se senti tellement soulagée de sentir sa bouche s'hydrater à nouveau qu'elle faillit en oublier la recommandation de son hôte. Elle se la remémora et se força à boire lentement. Lorsqu'elle eut avalé trois courts filets d'eau, elle retira à contre coeur l'objet de sa bouche. Au moins elle ne se sentait plus complètement desséchée. Pendant ce temps l'inconnu semblait s'être plongé dans une intense réflexion. Mais il releva bien vite les yeux et répondit enfin à sa question.

" Viktor, je suis un mercenaire. "

Su le regarda avec intérêt. Non parce qu'il lui avait donné son nom, mais parce qu'elle se demandait bien ce que pouvait être "un mercenaire". Elle plaça cette question de coté, comme toutes celles qu'elle se posait sur cet homme, se promettant de lui demander plus tard. Maintenant qu'elle avait calmé sa soif et réchauffé ses membres gelés, elle observait son bienfaiteur tout à loisir. Tout en lui l'intriguait. Ses vêtements, sa posture droite et imposante, jusqu'à son regard neutre mais perçant qui semblait analyser le moindre détail autour de lui.

" Où vivais-tu avant de te retrouver à voyager seule sur les routes ? "

Il avait parlé en premier, posant cette simple question. Quelque chose sembla frapper Su. Elle se figea dura quelques secondes, les yeux ouverts dans le vide, les bras crispés autour des genoux. Ce brusque changement d'état néanmoins ne dura qu'à peine deux secondes. Elle retrouva son sourire d'enfant et ses yeux brillants plongèrent dans ceux marrons de Viktor. Lorsqu'elle répondit, sa voix était presque joyeuse, en total contradiction de son esprit chaotique assaillit de fantômes.

" Dans la chambre de pierre. Avec les bonhommes à têtes de rapace et les autres tout en noir. Mais y avait aussi l'homme gentil aux cheveux gris. Lui je l'aimais bien, il m'apprenait plein de choses. Et puis il me consolait toujours quand je revenais de... "

Cette fois Su eut un frisson et elle termina sa phrase dans un chuchotement presque inaudible.

" …de la pièce blanche. "

Encore une fois, elle se ressaisit vite et sourit à son interlocuteur. Pourquoi lui avait elle dit la vérité sans détour ? Sans doute parce qu'elle n'avait jamais apprit à mentir dans sa cellule. Mais même si ça avait été le cas, l'aurait elle vraiment voulu ? Habituée à écouter son coeur plus que son esprit, elle ressentait au plus profond d'elle qu'elle avait envie de faire confiance à Viktor, bien qu'elle ne le connaisse que depuis quelques minutes. Et puis il lui avait offert de l'eau et de quoi se réchauffer, il était normal dans un sens qu'elle le remercie en répondant à ses questions.
Elle croisa à nouveau son regard. Elle aussi s'interrogeait beaucoup à son sujet. Alors, n'y tenant plus, elle lui demanda timidement :

" C'est quoi un mercenaire ? C'est bien ? Tu découvres le monde ? "

Elle s'était mit naturellement à tutoyer Viktor. Les marques de respect du vouvoiement étaient quelques chose qu'elle avait toujours eu du mal à saisir. Aussi passait elle souvent rapidement au "tu" lorsqu'elle sentait sa confiance monter envers une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les milles et une nuit... quoique une semble largement suffisante.[Auxane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit des milles lunes [ PV pour les chattes et les chats qui cherchent l'amour ( libre ) ]
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Cyrion :: Le Monde de Cyrion :: Le Désert des Soupirs :: La Grande Route des marchands-
Sauter vers: