Choisissez votre camp !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La loi des pièces [Envyr]

Aller en bas 
AuteurMessage
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: La loi des pièces [Envyr]   Dim 13 Mai - 16:20

Un ossuaire, vous voyez ce que c'est ?
Non ?
Ben Su non plus ! Mais elle était sûre d'une chose au moins, c'est que y avait plein d'os ! Et quand elle disait plein d'os, c'était vraiment à perte de vu. Comme si quelqu'un avait eu l'idée bizarre de prendre tout les os qu'il trouvait sur son chemin depuis des années et qu'il les avait entreposé dans cet endroit du désert.
Ah oui, j'ai oublié de vous dire, Su était toujours dans le désert. Et oui !
Après avoir survécu à sa première nuit dans les sables grâce au feu de l'étrange bonhomme de la dernière fois, elle avait croisé un groupe de personnes à la peau foncée qui chevauchaient des drôles de bestioles hautes sur pattes et qui transportaient des tas de trucs. Pris de pitié devant son air fatigué et assoiffé, ils lui avaient gentiment offert de l'eau et de quoi se vêtir pour lutter contre le soleil. Puis ils lui avaient proposé qu'elle les accompagne jusqu'à leur destination, qu'ils appelaient l'ossuaire. Rassurée par la bonté de ces gens, Su avait accepté avec joie.
A califourchon sur le dos d'une des créatures lentes, elle avait voyagé en compagnie de ceux qui s'étaient présentés comme des "marchands du désert" . Curieuse, elle les avait bombardé de questions sur ce qu'ils faisaient dans leur vie et sur leurs voyages dans le monde. Les gens avaient répondu avec joie, s'amusant du regard passionné qu'elle leur lançait alors qu'elle buvait leurs paroles.
En retour, ils l'interrogèrent un peu sur elle, curieux de connaître l'histoire de cette surprenante enfant aux cheveux couleur de mousse. Mais ils ne purent tirer d'elle que la description sommaire et un peu embrouillée d'un lieu froid et sombre et de "méchants aux yeux de rapace". Ils renoncèrent vite et changèrent de sujet, par ces temps de guerre beaucoup de gens avaient de lourds passés derrière eux.
Bref, le voyage jusqu'à l'"ossuaire" se déroula comme un charme pour Su. Les marchands étaient gentil avec elle et toujours heureux de lui parler et lui répondre. Elle en fut même plutôt déçue lorsqu'ils arrivèrent enfin à leur destination et que ses amis lui annoncèrent que leurs chemin se séparaient ici. Mais elle oublia bien vite sa déception devant le spectacle incroyable qu'offrait l'endroit.
Des os géants de partout ! Enfin, je l'ai déjà dit mais... Des os géants de partout !!
Une fois le pied mis à terre, ou plutôt la botte mise à terre parce que les marchands lui en avaient offert une pair, Su s'avança prudemment jusqu'à l'ossement le plus proche, une énorme masse blanche qui jaillissait du sable, et la tâta du bout d'un doigt. La surface était chaude et lisse, rugueuse par endroit.
Pour détacher son regard de l'étrange monument, Su revint vers les voyageurs pour les remercier et leur souhaiter bonne route. Des mains sur l'épaules lui furent données, des accolades échangée. La fugitive repartie le sourire aux lèvres. Elle avait décidé d'explorer l'endroit, ce qu'elle fit pendant toute la journée. Il y avait plein de gens qui avaient installé des sortes des petites, toutes petites maisons en bois et placé des objets dessus et qui criaient très fort des choses bizarres comme "pas cher" "bonne qualité" ou "achetez mes choux". Des fois, des personnes venaient les voir et prenaient un objet en échange de petits rond plats et brillants. La coutume surpris Su et elle s'y intéressa. Elle comprit très vite que si on voulait obtenir quelque chose ici, il fallait donner plus ou moins de ces... pièces ! Elle se demanda bien comment on faisait pour avoir des pièces, elle n'avait rien à donner en échange.
En tout cas, il allait falloir qu'elle trouve vite, parce que la nuit tombait et elle avait faim !
Peut être que si elle cherchait des trucs à donner, elle aurait des pièces elle aussi. Elle se mis donc en quête de ramasser des objets. Au bout d'une demi-heure elle avait trouvé six jolis cailloux brillants, trois os aux formes rigolotes et quatre morceaux de bois tout fins. Un sourire de satisfaction aux lèvres, elle avança en tenant le tout dans ses bras. Elle se mis en quête d'aborder les gens en leur proposant de leur donner ses objets contre des pièces. La plupart la regardèrent avec surprise avant de s'éloigner, quelque uns émirent un drôle de sifflement, et deux d'entre eux lui crièrent d'aller voir ailleurs. Su commença à se demander si elle n'avait pas raté quelque chose dans l'étrange rituel. Il valait mieux qu'elle demande à un marchand. Fière de cette idée, elle se retourna vivement pour l'exécuter et percuta de plein fouet quelqu'un. Elle tomba à la renverse dans le sable et ses objets s'éparpillèrent après avoir volé un court instant dans les airs.
Su se releva en secouant vivement la tête, et, sans faire attention pour le moment à la personne dans laquelle elle était rentrée, se dépêcha de ramasser ses objets avant que quelqu'un marche dessus. S'ils étaient cassés, personne n'en voudrait plus ! Son travail fait, elle se redressa face à l'inconnu et lança dans une nouvelle tentative :


" Vous voulez me donner des pièces contre mes objets ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Lun 14 Mai - 16:54


De retour parmi les sables chauds. Ce n'était pas sa première expédition dans le désert loin de là. Ker-Areen était un haut lieu du commerce tout comme l'était Ellun et bien souvent ses fonctions de marchands ou de Nocturne l'amenaient au milieu des dunes, bien loin de la fraicheur et l'ombre de ses montagnes natales. Malgré cela, Envyr appréciait le désert. Il possédait à sa façon sa propre beauté et était remplis de mystère. Il se sentait toujours nostalgique en repensant à son premier voyage avec son grand père, lorsqu'il avait rencontré Keir. Qui sait ce qu'il était devenu. Et lorsque la nuit glaciale tombait il repensait parfois avec effroi au masque et aux morts qui avait jonché sa découverte. Mais pour l'instant il se trouvait bien loin de ces considérations. Il releva la tête et regarda autour de lui. Les quelques marchands qui l'accompagnait discutaient eux aussi sur leur monture ou assis sur les charrettes couvertes de toiles blanches pour protéger du soleil. Dans la soirée annonçait l'un d'eux ils auraient atteins l'Ossuaire et pourrons y faire halte profitant des immenses squelettes d'ancien animaux comme abris. Tant mieux songea t il, il pourrait en profiter pour acheter de nouvelles provisions. Dans ce cimetière d'os, les commerçants étalaient souvent provisoirement leur tente pour échanger d'autres marchandises avant d'atteindre Ker-Areen.

Envyr repensa à la raison qui l'avait amené ici. Un de leur agent avait réussi deux semaines plus tôt à dérober un miroir magique de grande valeur à Impéria. Le butin ramené au quartier général, il avait été décidé par le Cercle que ce trésor serait écoulé non pas à Ellun ce qui attirerait trop l'attention mais auprès d'un de leur receleur de Ker-Areen. La neutralité de la ville permettrait de convertir l'objet en or, loin des sbires de l'Ordre. Ayant lui même des affaires personnelles à régler là bas, il s'était proposé pour cette mission et depuis chevauchait en compagnie de marchands vers leur prochaine halte : l'Ossuaire.

Le vent soufflait, les sables se mouvaient. Le crépuscule tombait lorsqu'ils atteignirent enfin leur destination. Une autre caravane avait déjà fait halte et ses membres dressé leur étals. Envyr mena sa monture sous un immense squelette de ce qui avait jadis du être un gigantesque reptile pourvu de cornes d'antilope. Il attacha la longe à une des côtes et se mis en quête de ce dont il allait avoir besoin pour poursuivre son voyage, de l'eau et des victuailles. Après avoir trouvé ce qu'il lui fallait et négocié pour obtenir une ristourne, il retourna vers son cheval humant l'air du soir. C'est alors qu'un petite fille déboula sur sa droite et le heurta brutalement la jetant ainsi à terre. Envyr se baissa pour l'aider à se relever et s'excuser mais déjà la fillette était sur ses pieds et lui lança exhibant les objets qu'elle tenait dans ses mains :

_ "Vous voulez me donner des pièces contre mes objets ?"

Envyr resta interdit et regarda ce qu'elle avait l'intention manifeste de lui vendre. Six cailloux, trois os et quatre morceaux de bois.

_ "Mais" fit il se ressaisissant "Ces objets ne peuvent pas se vendre".

Elle le regarda sans comprendre. Elle devait se demander pourquoi. Il n'avait rien contre le fait de lui expliquer mais une autre question lui brûlait les lèvres :

_ "Tu t'es perdue ? Où sont des parents ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Mer 16 Mai - 10:53

"Ces objets ne peuvent pas se vendre."
Su se répétait ses paroles tout en examinant sa marchandise. Là elle ne comprenait pas. Pourquoi elle ne pouvait pas "vendre" les jolis choses qu'elle avait trouvé ? Elles étaient pourtant belles, enfin elle elle trouvait en tout cas. Mais c'était peut être pour ça qu'elle n'arrivait pas à les échanger contre les pièces. Pfoulala, qu'est ce que c'était compliqué comme système !

" _Tu t'es perdue ? Où sont tes parents ? "

Dit alors le bonhomme qui lui avait déjà avancé que ses objets ne pouvait pas se vendre. Parent ? Encore un mot qu'elle ne comprenait pas. Elle avait vraiment beaucoup à apprendre du monde. C'était quoi des parents ? Un vêtement d'ici ? Et c'était obligé d'en avoir ?
Inquiète à l'idée qu'elle décorde avec les autres, Su observa l'homme devant elle pour tenter de voir ce qu'il avait de différent. Elle dû se rendre immédiatement à l'évidence : il avait tout de différent !
Depuis le vêtement de cuir qu'il portait jusqu'au divers poches et harnais qui cachaient des objets plus bizarres les uns que les autres. Même les deux objet fins et brillants qu'il portait au dessus d'une sacoche et qui ne devait sûrement pas être des os ou des bouts de bois.
Su se demanda si elle devait trouver l'un de ces objets pour paraître normal.
Elle verrait plus tard, en attendant il fallait bien qu'elle réponde. Alors elle décida d'être sincère :

" _J'ai pas de parents sur moi. Mais si j'en trouve chez les marchands j'en prendrait. Mais c'est compliqué, ici il faut donner des rond dorés qu'on appelle "pièces" pour avoir quelque chose. Mais j'en ai pas non plus alors il faut que je donne des choses pour en avoir. "

Elle s'attarda sur ses "choses" en question et avec un haussement d'épaule déçu, les posa sur le sol au pied d'un petit rocher. Après elle retournerait chercher des objets encore plus jolis.

" _Non je suis pas perdue. Je suis toujours dans le monde non ? Et je veux découvrir le monde, alors je peux pas être perdue, logique. "

Elle avait dit ça en relevant ses yeux d'émeraude jusqu'à ceux du bonhomme de cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Jeu 17 Mai - 16:56


La jeune fille le regarda un instant apparemment plongée dans une intense réflexion. Ce silence méditatif avait suivit le terme de "parents". Se pourrait il qu'elle ignore ce que soit des parents ? Il avait d'abord pensé en la voyant qu'elle était l'un de ces enfants de marchands qui, parcourant les routes accompagnaient leurs parents tandis que ceux ci échangeait des marchandises. Mais ça n'était à l'évidence pas le cas. Une fille de marchand n'aurait jamais tenté de lui vendre des cailloux ou des os. Un autre détail le frappait maintenant qu'il l'observait. La petite fille était une petite elfe des neiges, menée bien loin de ses terres natales. Les marchands qui les entouraient étaient composés de Nomades, de Méridiens et d'Elfes noirs. Aucun elfe des neiges parmi eux, aucun à part celle qui lui faisait face.
Ca n'était au final pas si surprenant songea t il. La guerre faisait bien des orphelins qui parcouraient les routes. Cependant la jeune elfe avait quelque chose de spécial. Elle portait pour seul vêtement un simple tissu blanc. Tenue qui dissonait avec les vêtements de voyage qui complétaient son équipement. Du matériel de voyage donné sans doute par les caravaniers.


_ "J'ai pas de parents sur moi" dit elle en réponse à sa question, "Mais si j'en trouve chez les marchands j'en prendrait. Mais c'est compliqué, ici il faut donner des ronds dorés qu'on appelle "pièces" pour avoir quelque chose. Mais j'en ai pas non plus alors il faut que je donne des choses pour en avoir".

Cette réponse lui fournit la preuve si besoin était que son interlocutrice était spécial. Mais sans trop qu'il sache pourquoi, il l'aimait bien. Elle s'exprimait sans détour et il trouvait cela amusant. Selon ses dires elle n'avait pas de parents ce qui confirmait son hypothèse comme quoi elle était orpheline. Et à l'en croire elle n'avait pas non plus d'argent mais elle tachait d'y remédier en vendant des bouts de bois. Intéressant.

_ "Non je ne suis pas perdue. Je suis toujours dans le monde non ? Et je veux découvrir le monde, alors je peux pas être perdue, logique".

En effet songea Envyr c'était un raisonnement des plus cohérents. La petite elfe avait apparemment très peu de connaissances sur le monde qui l'entourait, au point d'ignorer la notion même de parents, mais ça c'était juste un manque de savoir pratique. Manque qu'elle comblait par un sens logique inné semblait il. Au final la notion d'être perdu était une notion bien moins géographique qu'on ne le pensait.

_ "Euh, oui" répondit Envyr "Vu comme ça tu n'es pas perdue. Pour ce qui est des parents, il faut que tu sache que ça ne s'achète pas chez le marchand. Mais bon au final ça n'est pas grave si tu n'en a pas, après tout je n'en ai pas moi non plus".

Il marqua un silence.

_ "Ecoute" reprit il, "Si tu veux échanger des objets contres des pièces, il y a deux ou trois choses qu'il serait bon de savoir avant ça. J'allait justement retourner à mon cheval, que dirais tu de partager mon repas pendant que je t'explique tout ça ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Ven 18 Mai - 15:41

Le bonhomme semblait surpris par ses réponses. C'est du moins ce que se dit Su en regardant son air figé et songeur qui ne la quittait pas des yeux. Apparemment être curieux était quelque chose de très répandu dans le monde, ce qui faisait qu'elle même ne se distinguait pas trop des autres. Tant mieux.

_ "Euh, oui. Vu comme ça tu n'es pas perdue. Pour ce qui est des parents, il faut que tu sache que ça ne s'achète pas chez le marchand. Mais bon au final ça n'est pas grave si tu n'en a pas, après tout je n'en ai pas moi non plus".

Ah zut, elle avait commit une bourde. Alors on échangeait pas les "parents" contre des pièces. Elle se demandait du même coup ce que pouvait bien signifier ce mot. Le point positif c'est qu'elle ne devait apparemment pas obligatoirement en avoir sur elle puis que le jeune homme avait reconnu ne pas en avoir lui non plus. Peut être que c'était quelque chose réservé aux filles ? Elle devrait creuser le sujet.
Le silence qu'elle avait prit pour réfléchir permit à son interlocuteur de reprendre la parole.

_ "Ecoute. Si tu veux échanger des objets contres des pièces, il y a deux ou trois choses qu'il serait bon de savoir avant ça. J'allait justement retourner à mon cheval, que dirais tu de partager mon repas pendant que je t'explique tout ça ?"

L'estomac de l'enfant fugitive se montra plus rapide à répondre. Alors même qu'elle assimilait la proposition du bonhomme en cuir, son ventre émit un grondement sonore qui dura cinq bonnes secondes. Le message auditif ainsi généré agit directement sur le cerveau de Su et ses yeux s'illuminèrent. Elle avait faim !
Alors c'est sans hésiter qu'elle répondit :

" _ Repas ? De la nourriture ? Sans donner des pièces ? Super ! "

Elle sautilla de joie sur place et alla chercher les objets qu'elle avait laissé au pied du rocher. Elle les porta dans ses bras croisés contre sa poitrine et suivi le jeune homme tout sourire. Non seulement il allait lui donner des explications sur comment obtenir des pièces, mais en plus il lui offrait à manger sans rien en retour ! Su ne le connaissait que depuis quelques minutes mais elle l'aimait bien.
Elle trotta joyeusement derrière lui pendant qu'il marchait dans le sable jusqu'à un gros morceau d'os comme il y en avait partout ici sur lequel était attaché un cheval. Su alla poser son butin dans le sable et après réflexion prit la plus belle des six pierres ramassées qu'elle fourra dans une botte. Oui elle n'avait pas de poche dans sa robe blanche, pas très pratique.
Puis elle s'installa en tailleur à même le sol, soulagée de pouvoir enfin s'assoir. Elle observa avec curiosité l'homme en cuir. Il avait une façon de bouger qui l'étonnait. Tout en finesse. Pour la première fois elle se demanda qui il était. Il était vraiment différent des autres gens d'ici. Un peu comme elle quoi. Il venait sans doute d'autre part lui aussi.

" _Vous êtes qui au fait ? "

Il fallait bien qu'elle pose la question à un moment donné. Surtout qu'elle l'avait suivi donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Sam 19 Mai - 20:47

La petite fille le regarda mais avant qu'elle n'ai eu l'occasion de prononcer le moindre mot, son estomac lui fournit une réponse limpide. Un sonore et retentissant gargouillement d'au moins cinq secondes. C'est ce qui s'appelait avoir les crocs ! Envyr se demanda un instant si elle mangeait à sa faim. Probablement pas. Les yeux pétillants, elle s'exclama alors :

_ "Repas ? De la nourriture ? Sans donner des pièces ? Super !"

Elle sautilla alors sur place puis alla chercher ses trésors et les portant contre sa poitrine le rejoignit un grand sourire fendant ses lèvres. Envyr eut à son tour un léger sourire à l'idée qu'il allait faire une heureuse. Alors qu'il retournait là où il avait laissé sa monture elle le suivait en trottant joyeusement derrière lui. Ils atteignirent l'ancestral squelette de reptile où son cheval l'attendait patiemment. Il posa son sac à côté du destrier. Sa jeune compagne quand à déposa son butin dans le sable et après un instant de réflexion saisit une des pierres pour la mettre dans sa botte. Il se demanda quel pouvait bien être le but d'un tel geste. Voila qui ne manquerait pas de l'incommoder pour marcher. Mais d'un autre côté, elle ne disposait d'aucune poche dans la tunique blanche qui semblait être sa tenue originelle. En plus de lui apprendre comment commercer, il faudrait peut être aussi songer à l'équiper songea t il. En tout cas ça lui serait utile si selon sa propre expression elle voulait "découvrir le monde".

_ "Vous êtes qui au fait ?"

La question avait fusé de derrière lui alors qu'il sortait des ustensiles de cutine d'une des sacoches fixées à la selle de son cheval. Il hésita un moment sur sa réponse. Donner son nom complet n'aurait pas eu grand sens pour elle. Si elle ignorait ce qu'était des parents, elle devait à plus forte raison ignorer ce qu'était une famille. Il choisit donc de répondre :

_ "Envyr, mon prénom c'est Envyr".


Il entreprit ensuite d'allumer un feu. Pour ce faire il rassembla des pierres qui trainaient alentours et les disposa en cercle. Il disposa ensuite le petit bois qu'il transportait dans une des sacoches de sa montures et les assembla en pyramide. Après quoi, sous le regard intéressé de la petite elfe assise en tailleur, il plaça un bout de parchemin qu'il imbiba d'huile et saisi ensuite deux silex pour d'une étincelle enflammer le tout. Ce qu'il venait de faire relevait du savoir minimum de tout aventurier ou voyageur mais apparemment la jeune semblait apprécier le spectacle.

_ "Un feu est un allié bien traitre petite fille" commenta t il "Il peut te tenir chaud et écarter les prédateurs, mais il peut aussi parfois révéler ta position et attirer les hommes qui peuvent se montrer bien plus dangereux encore".

Puis à l'aide de sa dague il découpa les légumes et la viande qu'il avait acheté et les y plaça pour les faite cuire. Au bout de deux minutes il ajouta une petite pincée d'erzan pour rehausser la saveur mais l'accompagna de lait de chèvre pour adoucir le tout. Chose étant faite, il ajouta des herbes aromatiques et versa une partie du plat dans un bol en bois qu'il tendit à la fillette en même temps qu'une cuillère.

_ "Tiens" fit il "Attention c'est chaud".

Puis il se servit sa propre part et réfléchit à la façon dont il devait lui expliquer simplement le fonctionnement du commerce.


_ "Comme tu le sais" commença t il, "Il faut des pièces pour acheter quelque chose. Avec des pièces tu peux acheter des objets comme de la nourriture ou des vêtements, mais aussi des services, comme demander à quelqu'un de te réparer un objet par exemple".

Il marqua une pause et reprit :

_ "Un objet a ce qu'on appelle une valeur. Plus tu dois donner de pièces pour l'avoir, plus il a de valeur. Souvent, plus un objet est rare et difficile à obtenir, plus il a de la valeur. Il existe des objets qui n'ont aucune valeur car tout le monde peut les obtenir sans difficulté. C'est le cas pour les cailloux il suffit d'en ramasser pour en obtenir. C'est pour ça qu'il ne peuvent pas se vendre vois tu".

Il marqua une autre pause pour lui laisser le temps d'assimiler les informations avant de continuer :

_ "Il faut savoir que la valeur d'un objet peut dépendre du lieu où l'on se trouve. Par exemple regarde autour de toi. Nous sommes dans le désert et l'eau est rare car il est difficile d'en trouver. Ici elle a donc plus de valeur qu'ailleurs. On peut aussi donner de la valeur à un objet qui n'en a pas à l'origine regarde".

Envyr ramassa ensuite un bout d'os qui trainait. A en juger par la forme, une rotule. avec l'aide de sa dague il tailla ensuite l'os pour au fur et à mesure affiner sa forme. Les siècles avaient rendu l'objet friable. Au bout d'un moment il finit par y sculpter un petit hiboux de forme rudimentaire qu'il donna à la petite fille.

_ "Cet objet n'avait à l'origine aucune valeur" dit il "Car n'importe qui peut ramasser un bout d'os, surtout ici. Cependant en le sculptant comme je l'ai fait, il devient unique et obtient donc de la valeur. Pas beaucoup mais un petit peu quand même".

Il marqua une nouvelle pause. Puis il reprit à nouveau :

_ "Enfin ce qu'il faut savoir, c'est qu'un objet a un prix qui est le nombre de pièces que tu dois donner pour l'avoir. Plus l'objet a de valeur, plus le prix est grand. Cependant le prix peut varier d'un marchand à l'autre. Si le prix est trop élevé par rapport à la valeur c'est une mauvaise affaire, si il est bien en dessous de la valeur c'est une bonne affaire".

Envyr regarda la petite fille restée silencieuse pendant toutes ses explications qu'ils avaient espéré claires.


_ "Est ce tu as des questions, euh… Comment t'appelles tu au fait ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Dim 20 Mai - 14:10

_ "Envyr, mon prénom c'est Envyr".

Il avait donné son nom après une courte hésitation. Su le regarda sans masquer son étonnement. Elle avait appris de l'homme qui l'avait élevé dans son ancienne cellule que dehors les gens avaient deux noms, un prénom et un nom. Il lui avait parlé de la notion de "famille", qu'elle n'avait pas complètement compris, mais elle avait retenu cette histoire de duo de noms. Aussi elle était surprise que le jeune homme ne lui en présente pas un deuxième.
Sans rien ajouter, il se contentait à présent d'effectuer un étrange rituel à l'aide de bois et de pierres. Passionnée, les yeux grands ouverts, Su l'observa disposer le tout en cercle de manière apparemment réfléchie. Ceci fait, il sorti d'une poche un rectangle beige que Su reconnu comme du papier, le même qui était utilisé pour les livres qu'elle lisait dans sa prison. Il le plaça sous le monticule de bois et déversa le contenu d'un flacon dessus, une sorte de liquide brillant qui imprégna tout de suite le parchemin. Son dernier geste fut de frotter deux cailloux polis l'un contre l'autre, ce qui eu pour conséquence de produire de petites étoiles brillantes qui enflammèrent rapidement le papier. Un feu s'éleva bientôt sur le tas de bois.
La petite fugitive était immobile et bouche bée. Elle observait les flammes qui dansaient devant elle et dans ses yeux brillants de curiosité.

_ "Un feu est un allié bien traitre petite fille. Il peut te tenir chaud et écarter les prédateurs, mais il peut aussi parfois révéler ta position et attirer les hommes qui peuvent se montrer bien plus dangereux encore".

Su releva son regard vers l'homme du feu. "les hommes qui peuvent se montrer bien plus dangereux" avait il dit. Elle ne savait pas trop ce que voulait signifier ces mots. Les seuls hommes "dangereux" qu'elle connaissait étaient ceux qui la gardaient autrefois enfermée et l'obligeait à faire des choses horribles à ces gens qu'ils mettaient en sa présence. Peut être que le bonhomme qui s'appelait Envyr les connaissait ? Ou peut être qu'il y en avait plein dans le monde...
A cette idée elle eut un frisson.
Pendant qu'elle réfléchissait, le jeune homme s'était mis à couper différents aliments sortis de ses sacoches, il semblait en avoir une multitude, et à les placer dans un plat sur le feu. Su chassa ses pensées et reprit on observation curieuse de ces gestes naturels. Après avoir ajouté plusieurs éléments à sa mixture, Envyr en touilla le contenu et en servi une rasade dans un bol qu'il lui tendit.

_ "Tiens. Attention c'est chaud".

Le regard affamé, Su attrapa le récipient et en avala une gorgée sans prendre la peine d'utiliser la cuillère. En même temps elle ne savait pas s'en servir.
Elle regretta vite son geste. Envyr n'avait pas menti, la mixture était très chaude et le liquide lui brûla la gorge. Su toussa pendant quelques secondes. Elle bu la suite avec plus de prudence. Elle trouva le repas délicieux.
Pendant ce temps, son hôte se lança dans une explication détaillée du marché et cette fameuse loi des pièces qu'elle ne comprenait pas. Su bu ses paroles avec autant d'appétit que son repas. Elle ne comprenait pas tout de ce principe compliqué qu'était la valeur des objets, mais elle commençait à en saisir l'essentiel.
Pour illustrer ses propos, le jeune homme s'empara d'un morceau d'os qu'il tailla à l'aide de son couteau. Son œuvre achevée, il confia l'objet à l'enfant elfe. Celle ci admira le petit animal sculpté qu'elle avait à présente dans la main. Sa surprise et son admiration étaient tels qu'elle en avait même arrêté de dévorer sa nourriture.

_ "Cet objet n'avait à l'origine aucune valeur. Car n'importe qui peut ramasser un bout d'os, surtout ici. Cependant en le sculptant comme je l'ai fait, il devient unique et obtient donc de la valeur".

Su fit tourner l'objet entre ses doigt d'enfant émerveillée. Elle ne connaissait pas l'animal qu'il représentait mais le bout d'os sculpté la fascinait. Elle comprenait beaucoup mieux la notion de valeur, elle aurait donné des centaines de jolies pierres contre une seule petite sculpture comme celle ci.
Après une pause qu'il lui laissa pour observer son œuvre tout à sa guise, Envyr continua ses explications. Su détacha le regard de l'animal d'os pour écouter avec une attention redoublée si c'était possible. Lorsqu'il eut fini, le sculpteur lui jeta un coup d'œil.

_"Est ce que tu as des questions, euh... Comment tu t'appelles au fait ?"

Un sourire joyeux sur son visage montra que Su était sortie de ses pensée.

"_ Su Danx !" s'exclama t-elle joyeusement et sans une once d'hésitation, trop contente de pouvoir répondre pour une fois de manière sûre à une question.

Elle se mit ensuite à réfléchir. Elle avait beaucoup de question à vrai dire, mais aucune qui lui éclaircisse véritablement un point obscur de l'explication. Elle comprenait à peu près cette notion de valeur des choses, mais maintenant qu'elle la connaissait elle la trouvait étrange. Alors, elle laissa couler les mots venant droit de son coeur :

"_ Est ce que tout a vraiment une valeur ? Certaines choses valent vraiment plus que toutes les autres ? Les gens doivent ils vraiment tout valoriser dans ce monde ?"

Elle n'était pas sûre que Envyr avait vraiment saisi ce qu'elle avait posé comme question, mais pendant qu'il prenait son temps à réfléchir à la réponse, elle oublia quasiment ce qu'elle avait dit pour reporter son attention sur son repas. En quelque bouchée elle fini de le dévorer et rassasiée se laissa aller en arrière en se soutenant avec ses mains à plat dans le sable dans un soupir d'aise.

"_C'était super bon ! Beaucoup beaucoup plus que le pain et la viande tout secs de ma chambre ! "

Elle remarqua alors qu'elle avait gardé la petite sculpture en os et la tendit à Envyr pour la lui rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Lun 21 Mai - 19:24


_"Su Danx" s'exclama t elle en réponse à sa question

Un nom bien étrange songea Envyr. Cette petite était pleine de surprises. Puis suite à ses explication elle resta un moment silencieuse et pensive, sans doute pour mieux agencer ses pensées afin de lui poser ses questions. Il attendit patiemment. Le commerce lui avait été inculquer dès le berceau pourrait on dire, il avait grandit avec. Mais pour quelqu'un n'ayant jamais eu à la pratiquer, il comprenait ce que la chose pouvait avoir de complexe. Et dans ce domaine comme dans bien d'autres, c'est surtout par la pratique que passait l'apprentissage. Finalement la petite elfe lui demanda :

_ "Est ce que tout a vraiment une valeur ? Certaines choses valent vraiment plus que toutes les autres ? Les gens doivent ils vraiment tout valoriser dans ce monde ?"

Une question difficile, mais incontournable. Si il pressentait la réponse qu'il devait lui donner, Envyr cherchait encore les mots qui pourraient l'exprimer. Pendant qu'il pensait à sa réponse, Su se laissa aller en arrière et dans un soupir de contentement dit :

_ "C'était super bon ! Beaucoup beaucoup plus que le pain et la viande tout secs de ma chambre !"

Ces remerciements apportèrent un nouveau lot d'interrogation dans son esprit. "Sa chambre ?" Avait elle grandit dans une unique chambre ? Cette enfant recelait bien des mystères quand à ses origines. Mais pour l'instant il devait se concentrer sur la réponse qu'il allait lui fournir.

_ "Pour ce qui est de savoir si toute chose a une valeur" commença t il "Eh bien c'est une question compliquée. On peut pour y répondre commencer par dire que toute chose a une valeur. Et certaines ont une valeur plus élevée que d'autre, car elles sont plus rare et plus précieuses. C'est le cas de l'or, la matière avec laquelle sont faites ces pièces. Comme il est plus rare et plus précieux que la pierre, on peut dire qu'il a une valeur plus grande que la pierre".

Il marqua une pause et réfléchis à la suite, la partie la plus ardue de sa réponse.

_ "Cependant" reprit il, "Il existe des choses si précieuses que l'on ne peut les acheter avec des pièces. C'est par exemple le cas d'un ami, ou" et il reporta son regard sur elle "Du sourire d'une petite fille lorsqu'elle est heureuse" conclua t il.

Il vit alors qu'elle lui tendait la petite statue qu'il avait sculpté dans l'os.

_"Tu peux la garder" lui dit il avec un sourire "C'est un cadeau".

Envyr resta songeur. Su Danx l'intriguait. Si il en avait la possibilité il aurait bien aimé en apprendre plus sur elle. Il avait déjà vu des orphelins nés de la guerre mais elle ne leur ressemblait pas. Elle avait quelque chose de spécial. Demain il reprendrait sa route pour Ker-Areen. Il ne pouvait la laisser seule ici, le désert finirait par avoir raison d'elle. Et si elle souhaitait découvrir le monde, elle ne pouvait rester à errer sans fin au milieu des dunes. Il prit alors la parole :

_ "Su, que vas tu faire demain ?" demanda t il "Si tu ne sais pas où aller que dirais tu de m'accompagner pour une partie de mon voyage ? Je me rend à Ker-Areen, là bas tu pourras découvrir encore plus de choses sur le monde, ça te tente ?"

En attendant sa réponse il reporta son attention sur son repas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Mer 23 Mai - 12:43

La réponse d' Envyr sur la valeur des choses avait plongé Su dans un silence méditatif. Elle réfléchissait à ce qu'elle apprenait de ce monde étranger. Un voile flou devant les yeux, elle triturait inconsciemment la sculpture d'os restée entre ses doigts. Elle avait lancé au jeune homme un sourire ravi lorsqu'il avait affirmé la lui offrir.
Elle avait encore beaucoup à apprendre sur cette notion de valeur des choses. Le fait qu'elle accorde bien plus d'importance à la sculpture qu'à la plupart des choses qu'elle avait vu en vente chez les marchands en était la preuve. Elle ne parvenait toujours pas à comprendre complètement le fait qu'une chose soit plus précieuse qu'une autre. Elle allait avoir besoin d'en apprendre plus si elle voulait continuer à voyager.
Cela vint à lui faire penser à son départ proche.
Elle se demandait bien par quelle route elle allait pouvoir partir à présent lorsqu' Envyr lui donna la réponse comme s'il avait lu dans sa tête.

_"Su, que vas tu faire demain ? Si tu ne sais pas où aller que dirais tu de m'accompagner pour une partie de mon voyage ? Je me rend à Ker-Areen, là bas tu pourras découvrir encore plus de choses sur le monde, ça te tente ?"

Et sans attendre la réponse il recommença à manger son repas, qu'il n'avait pas pu trop entamer à causes de ses longues explications.
Su le regardait avec surprise. Si elle avait bien comprit il lui proposait de l'amener quelque part d'autre, comme les marchands qu'elle avait rencontré la veille. Quelqu'un d'autre aurait trouvé tout cela suspect, mais Su se contenta de trouver l'idée extra.
Comme ça, elle savait où aller à présent. C'était réglé pour la suite de son voyage !

"_Génial ! C'est bien "Karenne" ? C'est grand ? C'est où ? "

Elle avait posé toutes ces questions à toute vitesse et avec une joie immense dans la voix. Elle appréciait de plus en plus ce jeune homme en cuir qui semblait patient de tout lui expliquer en n'hésitant pas à répondre à la moindre de ses questions. Et plus elle l'appréciait, plus elle se demandait qui il était. Bon d'accord, il s'appelait Envyr, ça il lui avait dit. Mais elle ne savait même pas ce qu'il faisait de sa vie. Est ce qu'il découvrait le monde lui aussi ? Si c'était le cas il était sans doute mieux équipé et mieux informé qu'elle pour le faire.
Su s'allongea dans le sable en pensant à tout ça. Au dessus de sa tête, le magnifique ciel étoilé qu'elle avait découvert la première nuit de sa fuite lui offrait toute l'immensité de sa beauté. Du doigt, elle traça des lignes imaginaires sur la voute céleste, reliant les étoiles entre elles. L'homme qui l'avait élevé dans sa cellule lui avait dit un jour que les étoiles portaient tout les mystères du monde et qu'elle brillait pour éveiller la curiosité. Su pensait que les étoiles était de sacré malines.
Comme elle le faisait parfois, elle laissa son coeur parler :

"_Le ciel est comme un grand lac d'eau noire dans lequel brillent pour tout ceux qui le regardent des centaines de perles. Peut être que elles elles pensent que tout a la même valeur."

Elle se redressa alors d'un mouvement rapide en position assise et ajouta avec un sourire, comme si elle n'avait rien dit :

"_Est ce que tu découvres le monde toi aussi Envyr ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Jeu 24 Mai - 11:16


Suite à sa question, la petite elfe resta un moment surprise. Puis un sourire se dessina sur son visage et elle s'exclama :

_ "Génial ! C'est bien Karenne ? C'est grand ? C'est où ?"

Envyr ne put s'empêcher de sourire à son tour face à l'enthousiasme de sa jeune compagne. Il se rappelait quand alors guère plus âgé qu'elle il avait lui aussi découvert l'immense tour que constituait la ville et l'admiration pour la poignée de fous ayant bâtit une telle splendeur au milieu du désert qui l'avait alors parcouru. A l'idée qu'elle allait l'accompagner il se sentait le coeur plus léger. En temps normal il ne recherchait pas particulièrement la compagnie des autres lorsqu'il voyageait même si de nature sociable il n'avait rien contre celle ci. Voyager avec des compagnons était une chose plaisante certes, mais parfois il avait besoin d'un peu de solitude aussi. Pourtant il appréciait Su. Elle ne connaissait pas grand chose au voyage, du moins pas encore et la plupart des aventuriers l'auraient classé dans la catégories "bagage encombrant". Mais il aimait son innocence, sa candeur et le regard curieux et émerveillé qu'elle portait sur le monde. Sa soif de connaissance qu'il se faisait un plaisir d'étancher du mieux qu'il pouvait.

Il commençait à entrevoir le sentiment qui avait pu parcourir le coeur d'Arvyr lorsqu'il lui transmettait son savoir. Sa jeune amie s'allongea sur le dos et, étendue dans le sable chaud regarda le ciel étoilé. De son doigt elle relia les différentes étoiles du firmament. Envyr s'étonna. Connaissait elle les constellations ? Un savoir bien inattendu pour une petite fille ignorant la notion même de parents. Lui même n'en connaissait que deux ou trois, et uniquement parce qu'elle lui avait parfois servi pour s'orienter. La douce voix de Su s'éleva alors dans la nuit encore jeune, mêlée aux crépitements du feu :

_ "Le ciel est comme un grand lac d'eau noire dans lequel brillent pour tout ceux qui le regardent des centaines de perles. Peut être que elles elles pensent que tout à la même valeur".

Envyr resta silencieux. Pour avoir compris rapidement la notion de valeur, il avait deviné que Su était une jeune fille intelligente. Mais ce qu'elle venait de lui énoncer, au delà de la poésie de ses mots tenait de la subtile distinction qui existe entre l'intelligence et la sagesse. La notion de valeur ainsi que les hiérarchies établies entre elles était il est vrai une notion purement humaine. Mais les étoiles elles, brillent sur le riche comme sur le pauvre.

_ "Est ce que tu découvres le monde toi aussi Envyr ?"

Su s'était redressé et un fin sourire sur les lèvres lui avait posé cette question simple, mais perspicace. Il sourit à son tour et répondit :

_ "Pour ce qui est du monde j'en connais déjà une bonne partie. Mais comme toi j'ai encore beaucoup à voir".

Puis il ajouta :

_ "Ce sont mes voyages qui m'ont permis de découvrir le monde. Comme les marchands là bas".

La nuit commençait à tomber, et bientôt il allait faire froid. Il alla à son cheval et décrocha deux couvertures. Il en donna une à Su et passa l'autre autour de ses épaules.

_ "Aller il est temps de dormir" dit il, "Demain on a un long voyage qui nous attend. Enroule toi bien dans la fourrure, les nuits sont glaciales dans le désert".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Ven 25 Mai - 22:12

_"Pour ce qui est du monde j'en connais déjà une bonne partie. Mais comme toi j'ai encore beaucoup à voir. Ce sont mes voyages qui m'ont permis de découvrir le monde. Comme les marchands là bas".

La réponse d' Envyr n'avait pas tardé. Maintenant, Su regardait rêveusement le ciel. Cette simple réponse lui donnait un aperçu de tout ce qui lui restait à découvrir dans ce monde nouveau et ouvrait devant ses yeux toute l'étendue de son mystère. Le sourire ne quittait plus ses lèvres. Il y avait très longtemps qu'elle n'avait pas été aussi heureuse.
Le voyageur utilisa ce silence soudain instauré pour se lever et aller chercher quelque chose sur son cheval. Il revint bien vite en portant une couverture dans chaque bras. Su saisi celle qu'il lui tendait et la regarda avec curiosité. D'une main elle caressa le tissu entre ses doigts. Il était épais et doux, elle l'aima tout de suite. Rien à voir avec la couverture fine et rêche qu'elle avait dans sa cellule.

_"Aller il est temps de dormir. Demain on a un long voyage qui nous attend. Enroule toi bien dans la fourrure, les nuits sont glaciales dans le désert".

Su ne se fit pas prier, impatiente d'essayer cette couverture. Elle la roula autour de ses épaules et s'enveloppa entièrement dedans avec un air d'immense satisfaction lorsqu'une douce chaleur l'entoura.
Avant de s'allonger, elle plongea son regard d'émeraude dans celui gris pâle du jeune homme. La reconnaissance qu' Envyr pouvait alors y lire se passait de mots.

"_Merci." Dit elle simplement mais avec toute avec une conviction impressionnante.

Elle s'allongea ensuite dans le sable, la tête sur les couvertures et laissa ses pensées vagabonder dans le ciel nocturne. Comme souvent avant de dormir, elle se remémorait ces quelques jours qui avaient suivi son évasion et elle se posait des questions. Elle était plus que ravie de découvrir ce monde, elle avait l'impression de vivre un rêve. Mais elle se demandait tout de même ce qui avait pu arriver à cet homme si gentil qui l'avait élevée dans sa cellule. Avait il fuit lui aussi ? Pourrait elle le revoir un jour au moins ?
La petite fugitive se mit à sourire aux étoiles. Le monde était grand, mais elle finirait bien par le recroiser un jour, les mêmes étoiles brillaient quelque part au dessus de lui. Pour le moment, elle allait faire ce qu'elle lui avait promit, découvrir le monde et ses merveilles.
Sur ces pensées pleines de réconfort elle ferma les yeux et murmura un :

"_Bonne nuit."

Elle n'était pas sûre qu' Envyr l'ait entendu, elle n'écoutait déjà plus. Son esprit dériva vers la voûte nocturne et plongea dans un sommeil empli de rêves de voyages et d'aventures.

Je m'appelle Su Danx et aujourd'hui pour la première fois je suis sereine et confiante.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Dim 27 Mai - 15:51


Su prit avec délicatesse la fourrure qu'il lui avait avait tendu. Elle semblait surprise par la douceur à son toucher. Sans doute était ce la première fois qu'elle en voyait une. Etrange. Les Elfes de neiges venant des montagnes, ce peuple était habitué à son utilisation. Ne venait elle donc pas du nord ? Le mystère de ses origines s'épaississait encore. La petite fille s'enroula dedans avec une expression bienheureuse sur le visage en sentant la douce chaleur qui en résultait. Puis elle le regarda dans les yeux. Au fond des ses prunelles verts émeraudes, Envyr pouvait lire plusieurs choses. La reconnaissance et une sérénité qui apaisait son visage de séraphin.

_ "Merci" souffla t elle.

Elle s'allongea ensuite dans le sable chaud. Envyr souriait lui aussi, légèrement comme à son habitude. La petite fille ferma les yeux. et souffla :

_ "Bonne nuit".

Elle ne tarda pas à sombrer dans un sommeil profond, sans doute orné de multiples rêves, ou songeant à ce qui l'attendait demain. Envyr lui resta un moment assis près du feu à contempler l'enfant dormir. Il se demanda quel était l'étrange sentiment qui naissait en lui alors qu'il regarda le visage apaisé de la petite fille plongé dans le monde des songes. Quelque chose qui ressemblait à de la sérénité. Puis il regarda autour de lui. Le campement des marchands était calme lui aussi. La plupart d'entre eux était endormis mais on pouvais voir les rougeoiement épars de quelques feux qui subsistaient encore et les silhouettes de Nomades qui veillaient encore. En tant normal, il se serait sans doute joint à eux pour échanger quelques paroles et un de vin avant de rejoindre lui même le monde des rêves. Mais ce soir il n'en avait aucune envie. Il préférait rester auprès de Su. Il s'enroula dans sa couverture, rajouta une dernière branche dans le feu et s'endormit lui aussi.


Les premiers rayons de l'aube le réveillèrent en perçant à travers l'ombre générée par les côtes du squelette. Envyr regarda autour de lui. Su dormait encore du sommeil du juste. Il eut un sourire et redressa la couverture sur ses épaules. Les premiers marchands dressaient déjà leurs étals. Il décida d'aller dépenser quelques pièces. Il acheta une nouvelle outre pleine d'eau, ainsi que des friandises faites à base de pain chaud et remplie de miel. de quoi contenter l'estomac d'une petite elfe au réveil. Puis il passa devant l'étal d'un tanneur. Pris d'une intuition, il acheta une petite ceinture assortie de poches pour ranger les outils. Ces tractations effectuées il retourna à son camp. Là il fit repartir un feu et y plaça un récipient rempli d'eau. Une fois qu'elle fut frémissante il ajouta les feuilles de thé puis servit deux bols. Pendant ce temps Su émergeait de son sommeil.

_ "Petit déjeuner" lui annonça t il avec un sourire en lui tendant la friandise et le bol de thé.

Puis pendant qu'il buvait lui même son propre thé il consulta la carte. Voyant que Su le regarda il pensa que ça serait une bonne occasion de lui expliquer le fonctionnement d'une carte. Il vint se placer à côté d'elle et lui expliqua ce qu'était une carte comment se repérer et savoir où l'on allait. Il englouti ensuite son propre petit déjeuner et lui montra la ceinture ornée de pochettes pour ranger de l'équipement.

_ "Tiens" lui dit il "Elle te sera utile pour ranger tes affaires les plus petites".

Puis il commença à rassembler ses affaires et les fixa sur sa monture. Chose faite il se tourna vers Su et demanda :

_ "Prête pour le départ ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Jeu 31 Mai - 11:42

La nuit plongea Su dans un tourbillon cauchemardesque sans fin. Des personnes sans visages lui tournaient autour en poussant de temps à autre des hurlements terrifiés et terrifiants. Elle se roulait en boule les mains sur les oreilles et leur criait d'arrêter. Mais les voix redoublaient d'ardeur et leurs gémissements bruyants résonnaient dans sa tête.
Elle retournait alors dans la pièce blanche et sentait soudain sa peau la démanger. En regardant son bras elle s'apercevait que son épiderme avait prit la couleur du sang et que des os le transperçaient de part en part en jaillissant de sa chaire. L'horreur saisi Su à la gorge. Son corps se transformait. Des racines rouges et ensanglantées sortaient de ses jambes et se plantaient dans le sol. Ses cheveux verts devenaient amas d'épines monstrueuses. Ses doigts se muaient en de hideux crochets de bois et de chaire. Elle hurla de terreur lorsque les mutations atteignirent son visage.

Su se réveilla en sursaut.
Encore plongée dans les images de son cauchemar elle regarda à droite à gauche pour s'assurer de l'endroit où elle était. Autour d'elle le désert s'étendait, toujours aussi plein de sable de d'os. Elle même était toujours enroulée dans sa couverture douillette et sa peau était aussi blanche que d'habitude, quoiqu'un peu plus bronzée depuis qu'elle était dans le désert. Elle soupira de soulagement et remarqua seulement que Envyr était levé et s'affairait autour du feu.

_"Petit déjeuner !" lança t-il à la cantonade quand il la vit réveillée.

Il lui tendit un bol plein d'un liquide chaud et coloré et un drôle de morceau de pain. Su en oubliant immédiatement son rêve et ses yeux brillèrent autant de gourmandise que de curiosité.
Elle but d'abord une gorgée du bol. Elle se brûla la langue pour la deuxième fois mais trouva la boisson délicieusement parfumée. Puis elle mordit dans le morceau de pain rond qui avait un goût sucré et savoureux.
Pendant qu'elle mangeait son repas avec une bonne humeur retrouvée, elle jeta un oeil à Envyr. Le jeune homme triturait un morceau de papier sur lequel étaient dessinés des symboles et des mots. Curieuse, Su leva la tête pour tenter d'en apercevoir le contenu. Ayant perçu son mouvement, le propriétaire du parchemin s'approcha d'elle et se lança dans une explication du fonctionnement de ce qu'il appela "une carte". Passionnée, la petite fugitive écouta avec attention et s'amusa à lire les différent mots sur le papier coloré. Que le monde était grand ! Elle avait tant à voir encore !
Ravivée d'une énergie nouvelle, elle sourit avec impatience.
Du doigt, elle suivi le trait qui partait du symbole indiquant "Ossuaire" et allait jusqu'à celui sous-titré du nom "Ker Areen". Sur la carte le chemin paraissait petit, mais elle n'était pas stupide au point de ne pas deviner que le voyage serait beaucoup plus long en vrai.
Elle continua de parcourir la carte avec fascination, essayant d'apprendre tous les noms qu'elle y lisait. Si elle s'en référait à ce qu'elle avait vécu, elle avait du partir de l'endroit tout blanc de la carte où elle lisait "crocs de givre" et descendre jusque dans le désert. Pendant ce temps Envyr finissait de manger son repas. Chose faite, il sorti alors d'un paquet de tissu une drôle de ceinture pleine de poches. Su l'observa avec étonnement.

_"Tiens. Elle te sera utile pour ranger tes affaires les plus petites".

Les yeux émeraude de la petite fugitive s'illuminèrent lorsqu'elle réalisa que le jeune homme de cuir lui offrait l'objet. N'osant même pas parler, elle saisi l'objet comme elle aurait attrapé un oisillon tombé du nid. Elle la fit courir entre ses doigts, jouant avec les boucles et les poches. Puis sasn plus attendre elle la plaça, non sans mal, autour de sa taille. L'attacher fut un autre défi qu'elle reporta après quelques minutes d'acharnement à comprendre le mécanisme de la boucle. Toute fière, elle se redressa et observa l'ornement. Bon il ne servait pas à grand chose pour le moment vu qu'elle portait toujours sa robe blanche, mais elle était jolie et Su sentie une bouffée de chaleur lui décrocher un sourire ravi.

"_Elle est magnifique ! Merci !" s'exclama t-elle, joyeuse.

Elle s'empressa ensuite de mettre en œuvre les rangements de sa nouvelle ceinture et sorti de sa botte la jolie pierre et la sculpture d'os qu'elle glissa dans l'une des pochettes.

_"Prête pour le départ ?" posa alors Envyr qui venait de ramasser ses affaires et avait scellé son cheval.

Pour toute réponse la fille toute de blanche vêtue hocha vivement la tête sans quitter son sourire rayonnant. Elle sautilla sur place et s'avança vers le jeune homme et sa monture.
Alors qu'il l'aidait à grimper sur la selle, elle lui demanda avec une impatience à peine dissimulée :

"_C'est loin Ker Areen ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Dim 3 Juin - 16:34


Suite à sa question, la petite fille hocha vivement la tête en signe d'approbation un grand sourire sur les lèvres. Alors qu'elle sautillait près du cheval, Envyr la saisit sous les bras et la plaça à l'avant de la selle.

_ "C'est loin Ker-Areen ?" demanda t elle avec impatience ?

_ "Environ une journée de cheval d'ici" répondit il avec un sourire "Nous serons arrivés au crépuscule si nous avons de la chance".

Puis il monta à son tour sur son destrier et talonna légèrement sa monture pour la faire avancer. Au pas ils quittèrent l'ossuaire. Quelques marchands avec lesquels il avait commercé lui firent un petit signe de la main et lui souhaitèrent bonne route. Quand ils furent sortis du cimetière osseux il les dirigea vers le semblant de sentier qui servait de route, né du passage répété de plusieurs centaines de marchands en quête d'ombre. Le vent matinal était frais, sa caresse agréable. La route était droite était déserte, c'était le lieu idéal. Il passa son bras gauche à la taille de Su et la serra contre lui. Puis il lui glissa à l'oreille :

_ "Accroches toi".

Et il lança son cheval au galop.


Le vent sifflait dans leurs cheveux et entourait leur course. Envyr savourait l'ivresse de la vitesse. Il se rappelait lorsqu'avec son grand père il avait eu droit à son premier galop. Combien la course pouvait être grisante. Il espérait que Su appréciait elle aussi la chose. Tout le monde n'a pas forcément son goût pour l'équitation au galop. Au bout d'un moment il estima qu'ils avait pris suffisamment d'avance pour la journée. Qui veut voyager loin ménage sa monture. Il tira donc légèrement sur la bride et repris la suite du voyage au pas. Pour passer le temps, Envyr engagea la conversation avec sa petite cavalière. Il lui expliqua qu'il ne venait pas du désert mais des montagnes de l'autre côté de la mer. Il tacha de décrire avec le plus de précision possible son pays d'origine. Les petits lacs et les bois de pin. Les pics rocheux et la neige. Les pâturages abruptes à flan de colline où l'on élevait les chèvres. Le chant des hiboux à la nuit tombée.
Il lui parla aussi d'autres choses qu'il avait pu voir durant ses voyages, des navires et des jours bleus. de l'immense forêt des Elfes forestiers à l'ouest et des coutumes de ce peuple. "Certain d'entre eux sont particulièrement obtus" ne put il s'empêcher d'ajouter un sourire sarcastique sur les lèvres. Il lui parla ensuite de ce qu'il était bon de savoir lorsque l'on voyage, des divers endroits où trouver un abris et de la nourriture. Su posait une foule de questions à laquelle il se faisait une joie de répondre. Sa conversation était agréable. Tandis qu'ils avançait il sentait un petit pincement de regret à l'idée qu'ils allaient devoir se séparer aux portes de Ker-Areen. Mais ainsi va la vie du voyageur. Elle est faite de rencontres et d'au-revoir. Le soleil déclinait. Les dunes se teintaient de rouge. Envyr eut un frisson. Le soleil qui déclinait dans le désert lui rappelait le souvenir funeste les ruines de Sol-Ur. Souvenir qu'il oublia bien vite parvenu au sommet de la colline ils purent voir l'immense tour qui se dressait plus loin au milieu des sables.


_ "Su" dit il "Voici Ker-Areen"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Su Danx
Fleur des Rêves (rang 1)
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Mar 12 Juin - 11:31

HS:
 
Le vent sur son visage. Le frisson de la vitesse. Le paysage qui défilait.
Jamais Su n'avais connu une chevauchée aussi grisante. Bon il faut dire que c'était la deuxième fois seulement qu'elle voyageait sur une monture, mais tout de même. Elle ferma un instant les yeux et s'imagina flottant au dessus du monde, comme les étoiles, regardant les hommes comme des milliards de fourmis. Un sourire étira ses lèvres.
Au bout d'un certain temps, la monture ralentie, et leur voyage prit un rythme plus lent. La fugitive rouvrit les yeux, encore envahie par les images qu'avait déclenché en elle le galop du cheval. Durant le reste du voyage, Envyr parla à Su du monde qui l'entourait et répondit à toutes les demandes de précisions qu'exposait la jeune fille. Ravie de pouvoir étancher sa curiosité, Su le bombardait de questions auxquelles il répondait sans hésitation.
Elle apprit ainsi notamment que l'endroit d'où elle s'était échappé se trouvait sans doute dans les montagnes, et que le cavalier venait aussi de ce lieu. Elle se demanda vaguement et pendant un court instant s'il avait un quelconque lien avec ces hommes à tête de rapace qui l'avait gardée captive durant toute ces années. Mais elle chassa bien vite cette pensée. C'était tout bonnement impossible, il était bien trop différent d'eux. Elle apprit aussi qu'elle n'était pas un "humain" comme Envyr. Lorsqu'il lui décrivit l'apparence de ceux qu'on appelait les "elfes", elle se tâta les oreilles du bout des doigts et remarqua pour la première fois que celle ci étaient assez longues et pointues au bout. Ben quoi ? Elle n'avait jamais pensé à se triturer les oreilles.
Une elfe ? Cela l'amena à penser à cette partie de son passé qu'elle ne connaissait pas. Elle n'y réfléchissait pas souvent puisqu'elle n'avait pas souvenir ni aucune sensation quelconque de la période de sa vie avant l'arrivée dans sa prison. C'était comme si elle était apparu comme cela sur cette table de pierre. Pourtant, elle devait bien avoir été petite non ? Enfin plus petite que ça. Mais bon, comme elle ne se rappelait absolument rien, cela ne la tarauda pas plus et d'un haussement d'épaules elle oublia cette réflexion. Elle était une elfe, et elle s'appelait Su Danx. C'était déjà bien de savoir ça.
Le voyage continua ainsi avec animation, bien qu'au milieu, et à force pas parler autant, les deux compagnons durent boire intensément tant ils s'étaient desséché la gorge. Puis, au sommet d'une colline de sable, ils arrivèrent en vue de Ker-Areen. Su en resta bouche béé. En fait, ce n'était pas une ville, c'était une tour gigantesque, imposante, qui se dressait au milieu du désert. Sa hauteur était si élevée qu'elle avait l'air de toucher le ciel et elle était si large que la petite fugitive doutait de pouvoir en faire le tour un jour. La bouche grande ouverte, la jeune fille ne remarqua même pas que le cheval avait commencé à descendre la colline pour se diriger vers le monument colossal. Elle était incapable de détacher son regard de cette tour. Était ce vraiment des gens qui l'avait construite ? Elle ne revint à elle que lorsque Envyr arrêta la monture près de l'entrée et lui annonça d'une voix amusée qu'ils étaient arrivés. Su descendit de la monture avec son aide et fit quelques pas vers la ville. A ses pieds, elle semblait encore plus gigantesque. A tel point que ça en semblait presque impossible. Qu'est ce que Su avait hâte de pouvoir explorer l'intérieur !
Elle détacha enfin les yeux de la bâtisse et se retourna vers le jeune homme qui l'avait conduit ici. Un sourire lumineux éclairait son visage. Elle revint vers lui.

" C'est super grand ! C'est génial ! "

Elle perdit ensuite quelque peu son sourire. Car elle se doutait aussi que l'arrivée dans cette ville signifiait qu'elle devait se séparer d' Envyr. Elle appréciait vraiment la présence du jeune homme et l'aura de mystère qui l'entourait la fascinait. Mais si elle voulait voir le monde et lui continuer sa propre aventure, ils devaient partir chacun d'un coté, elle le savait. Pourtant, le pincement au cœur qu'elle ressentait persistait. Elle sentait déjà les longues descriptions du garçon en cuir lui manquer. Elle reprit pourtant bien vite son sourire pour ne pas alerter son compagnon par une quelconque marque de tristesse sur son visage. Doucement, elle lui prit une main dans les deux siennes et le regarda de ses yeux d'émeraude.

" Merci Envyr. Merci pour tout ce que as fait pour moi. J'espère qu'on se reverra. "

Lorsqu'elle lui lâcha sa main, elle y avait laissé la jolie pierre qu'elle avait trouvé la veille.
Elle hésita un peu, car elle savait que son geste pourrait être mal prit. Puis finalement elle passa ses bras autour de la taille du jeune homme et l'étreignit avec chaleur. Elle se sépara de lui après quelques secondes, un sourire joyeux, et un peu triste marquant son visage.
Puis le saluant de la main, elle se dirigea vers l'entrée de la ville gardée par deux hommes portant des plaques de métal et des grands bâtons à pointe.
Toute une ville lui ouvrait les bras. Il ne tenait qu'à elle d'en connaître les milles et unes curiosités.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envyr Marchevent
Membre du Cercle
(rang 6)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   Jeu 14 Juin - 15:36


La petite fille contempla bouche bée l'immense édifice que constituait la tour des sables. Envyr en voyant cela eu un sourire amusé. Lui même des années plus tôt avait eu à peu de choses près la même expression.

_ "C'est super grand !" s'exclama t elle "C'est génial !"

Amusé, il talonna légèrement leur monture et entreprit la descente de la dune. A présent qu'il était là, il ne se rappelait que maintenant le but initial de son voyage. Son coeur se serra un peu plus à chaque pas du cheval qui les rapprochait inexorablement de la séparation. Su allait lui manquer. Il appréciait son innocence, le regard émerveillé qu'elle portait sur chaque chose. Il espérait qu'un jour il aurait l'occasion de la revoir. Quelque part il n'en doutait pas. La prospection avait longtemps fait partie de ses attributions. Avant d'arriver aux portes il ajouta :

_ "Si jamais tu veux me trouver à nouveau, rends toi de l'autre côté de la mer intérieure. A Ellun, adresse toi à la Compagnie des Marchands du Nord, tu me trouveras là bas".


Un long voyage plein de dangers, surtout pour une petite fille. Pourtant il avait cette impression étrange que Su pouvait le faire sans encombre. Envyr était depuis un maître voleur. Et en tant que tel, il avait acquis au fil des années une intuition quand à la valeur cachées des biens, ou même des gens. Et concernant la petite elfe, il avait ce sentiment que Su possédait, outre son intelligence, d'autres ressources en elle. Peut être cette faculté d'attirer naturellement la sympathie, peut être autre chose.
Il était arrivé devant les portes ou même alors que le soleil déclinait des marchands et des caravanes continuait d'entrer dans la ville sous l'oeil des gardes. Il arrêta son destrier, mis pied à terre et aida ensuite sa jeune amie à descendre. C'était à présent l'heure de se séparer. Il n'avait jamais été très doué pour les adieux. Mais il n'eut rien à faire. Su lui prix la main et le regarda droit dans les yeux.

_ "Merci Envyr" dit elle "Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. J'espère qu'on se reverra".

Lorsqu'elle lui lâcha la main, il s'aperçu qu'elle lui laissait la pierre polie, un des trésors qu'elle voulait à la base lui échanger contre des pièces. Il se trouva étrangement démuni de réponse. Puis elle passa ses bras autour de sa taille et l'étreignit avec douceur. Là encore, aucun mot ne sortait de sa bouche. Peut être parce qu'il n'y en avait pas besoin. Ils échangèrent un dernier regard se souriant tout les deux avec un peu de tristesse. Puis Su s'avança, lui fit un dernier signe de la main et entra dans la ville, sans doute impatiente de l'explorer dans les moindres recoins. Envyr après un moment à rester immobile se mêla à la foule et entra à son tour dans Ker-Areen, non sans faucher au passage la bourse d'un négociant aux airs de parvenus, histoire de se renflouer un peu…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La loi des pièces [Envyr]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La loi des pièces [Envyr]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formulaire de création de pièces
» Douillet contre Bakchich
» Trébuchet du Gondor !
» Vos autres tracteurs.
» coulisseau et son guide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Cyrion :: Le Monde de Cyrion :: Le Désert des Soupirs :: L'Ossuaire-
Sauter vers: