Choisissez votre camp !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour de l'âme vagabonde

Aller en bas 
AuteurMessage
Eäryl
Âme vagabonde (rang 4)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Vampire
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Le retour de l'âme vagabonde   Sam 14 Sep - 21:58

Les déesses sont encore tristes aujourd'hui, ou tout du moins c'est ce que pensais la plupart des habitants de Cyrion à la vue des grosses averses de ces derniers jours, seulement la futilité d'une telle croyance exaspérait le jeune vampire. Après tant d'années passées à parcourir Cyrion, après tous les carnages dont Eäryl a été témoin ou boucher ainsi que la mort injuste de son jeune maitre a démontré à l'immortel que même si pareille croyance s'avérait vraie, ces entités n'avaient pas sauvé l'âme pure de son maitre...
Car malgré le nombre d'hivers vécus, la rage d'Eäryl ne c'est jamais estompée et aujourd'hui encore il devrait vivre avec ses injustices croissantes. Cependant, la veille, il a pu assouvir en parti sa soif de vengeance sur le mal, ayant débarrassé le continent d'un autre groupe d'enlèvement d'enfants... En profitant d'ailleurs de leur sang impur pour assouvir sa soif depuis si longtemps endormie durant ce dernier siècle à errer dans le désert des soupirs. Les 5 victimes ne parvinrent pas à l'occuper longtemps malheureusement et Eäryl avait vite perdu patience et n'a finalement pas jouer avec eux comme il en avait l'habitude il y a si longtemps.

Le gosse, quant à lui, n'avait heureusement rien vu de la scène, Eäryl le porta jusqu'à la lisière de la forêt avant de disparaitre une nouvelle fois dans les ténèbres de la forêt des brumes-silencieuses. Cette bonne action fit monter en lui une grande vague de satisfaction et de bonheur, une nouvelle fois, il pouvait effleurer la conscience de son maitre, émotion devenue bien trop rare à son goût, et dont le seul moyen qu'il avait trouvé consistait à contenter son âme. Une larme de joie et de douleur simultanée lui sombra dans le vide dessous lui, une larme qui lui permettait de croire en son humanité, une larme pour croire en ses sentiments, une larme pour lui...

Le vampire centenaire voyageait léger, sa veste longue planait au dessus du vide en bourdonnant, seul bruit perceptible de l'avancée silencieuse de l'immortel. L'eau ruisselant le long de l'uniforme d'Eâryl et jouant du tambourins sur la panoplie. Les branches pliaient sans fracas sous chaque bond du vampire, accompagnant gracieusement son parcours diurne à l'ombre du soleil caché par les épais nuages noirs. Eäryl aime beaucoup la pluie, elle lui permet de voyager de jour, et parfois même de rentrer en ville, de plus, le contact constant de la pluie sur ses vêtements et son visage lui permet de se sentir moins seul. L'errant sans attache bondissait de branches en branches, d'arbres en arbres, avec la sensation de courir au dessus du vide, le vent luttant vainement pour le ralentir. Seulement aujourd'hui, il ne s'agissait plus d'une course avec le vent, jouant ainsi avec la nature, mais d'une course poursuite...

En effet une présence étrangère le suivait avec une aisance déroutante, le vampire s'était grandement habitué à ce genre de mode de voyage et savoir que quelqu'un pouvait rivaliser avec lui l'embêta quelque peu. Seulement plutôt que tenter de percer le mystère de cette présence, il préféra jouer avec elle, tout comme avec le vent, il voulait jouer. Il accéléra d'un coup, la branche sous ses pieds faillit casser sous l'impulsion, Eäryl connaissait bien cette forêt, et puis personne ne devait remettre en question sa vitesse ! Il changea plusieurs fois de directions, la présence perdit du terrain mais à chaque fois finit par revenir sur la bonne voie. Le vampire pourtant parfaitement silencieux ne comprenait pas la facilité apparente avec laquelle la présence parvenait à le retrouver. L'immortel tenta de passer par la cime des arbres, afin de disparaitre complètement d'une éventuelle vision éloignée et repérer d'éventuels oiseaux espions mais rien, par contre il glissa sur une branche haute et faillit tomber. Heureusement la présence ne se rapprochait pas mais Eäryl ne parvenait pas à l'a distancer. Un sourire mesquin aux lèvres, il prit la direction de l'Ouest, se souvenant d'un court d'eau, et plongea avec agilité dans le fleuve. Il traversa celui-ci et reprit de plus belle sa course effrénée. Cette fois-ci la présence ralentit brutalement jusqu'à disparaitre des sens du vampire. (Au final il aura suffit d'un peu d'eau pour t'arrêter.). Cependant son sourire s'effaça quand il sentit de nouveau la présence... Certes celle-ci semblait avoir beaucoup de mal pour tenir l'allure mais elle était encore sur ses traces.

L'immortel avait finit de jouer, la présence avait gagné le droit de le rencontrer puisqu'elle était parvenue à suivre son allure sur une si longue distance. Eäryl dû ralentir sur une dizaine de branches pour s'assurer de redescendre calmement sans glisser. Il se jeta ensuite sur le sol et marcha calmement jusqu'à la présence qui semblait avoir ralentit la cadence. Et quelle stupéfaction lorsqu'il aperçut la jeune femme humaine à bout de souffle face à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neline Kerehan
Perle d' Azur (rang 4)
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 19 Sep - 17:01

La pluie tambourinait sur le sol détrempé, camouflant les bruits discrets alentour. Néline était immobile sous les arbres gigantesque de la foret, les yeux clos. La nomade aimait la pluie, cette ressource d'eau si délicieuse, mais pour le moment elle aurait préféré que les nuages s'éloignent, l'eau faisant trop de bruit.
Néline traquait sa cible depuis la veille et elle était sans cesse forcée de s'arrêter  pour la repérer. Cette grosse bête était étonnamment discrète. La jeune femme capta alors des ondes curieuses, non loin de l'énorme monstre. Il y avait quelque chose de vampirique, mais pas seulement. Intriguée la nomade se concentra sur cette étrange découverte, essayant de comprendre ce qu'elle captait. Elle se concentra un peu trop car elle réalisa au dernier moment qu'une gigantesque patte griffus et écailleuse se dirigeait tout droit vers sa tête.
Néline bondit sur le côté pour ne pas se faire écrabouiller dans l'instant. La bête, qui ne l'avait en fait sans doute même pas vu continua son chemin droit vers....cette étrange personne aux ondes en partie vampirique.
La nomade se releva et se mis à courir, en pensant qu'il était étrange de poursuivre une bête qui poursuivait un vampire ou quoi que ce fut.

En peu de temps la jeune femme perdit la trace de la bête, il était trop compliqué de traquer deux êtres en même temps, mais elle resta sur la piste de l'étrange vampire. Après tout la bête semblait avoir une dent contre elle, et puis la nomade était également curieuse. Un peu énervée aussi, pourquoi cette idiot quoi qu'il soit ne s'arrêter pas enfin ?
Néline était fatiguée, elle avait couru après la bête toute la veille, et voilà que maintenant elle poursuivait un inconnu drôlement rapide. En réalité ce n'était pas tant la  course qui l'essoufflait mais la concentration qu'elle devait garder pour pouvoir suivre les ondes de l'inconnu. Elle s'arrêta plusieurs fois pour retrouver sa trace, repérant à chaque fois la bête non loin de lui. Puis elle se remettait en route, s'approchant et s'éloignant sans cesse.
La nomade finit par arriver devant un cour d'eau et s'immobilisa une nouvelle fois, pour pouvoir se désaltérer. Et puis elle en avait assez de jouer à chat avec l'inconnu, elle n'était pas venue pour ça. Elle devait juste capturer cette énorme bête tellement discrète que seul son don particulier lui avait permis de repérer.
Néline se pencha donc au dessus de l'eau fraiche lorsqu'elle vit la gueule démesuré du reptile aux dents acérés. La nomade se précipita dans l'eau et traversa sans chercher plus loin, elle sentit alors la présence de l'inconnu juste de l'autre côté.

Il s'agissait d'un homme tout maigre avec un bandeau sur l'œil. Néline voulut lui dire quelque chose mais elle avait le souffle coupée et elle avait même faillit avaler de travers. Elle se permis donc de reprendre son souffle tout en surveillant vainement ou se trouver la bête.

« Couuurs ! »

L'homme la regarda sans réagir, avait-il un problème mental ? Ou bien il ne faisait pas confiance à une inconnu ce qui se comprenait mais n'arrangeait pas du tout le nomade, Néline fit une grimace devant l'immobilité de l'inconnu puis regarda soudainement derrière sa tête.
Génial....

« Derrière toi mon gars ! »

Tout en muscle, la bête aussi grande qu'un arbre posait ses yeux jaunes sur les deux êtres chétifs à ses pieds. Il darda une langue fourchu entre ses dents aussi grandes et affutés que des dagues et sembla hésiter un instant. La viande froide ou la viande chaude ? Puis la pluie glissant sur ses écailles verdâtres il avança son cou musclé vers les deux êtres et émit un sont aigus, particulièrement désagréable et se mit à avancer.

Quelle poisse !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eäryl
Âme vagabonde (rang 4)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Vampire
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 19 Sep - 21:10

Eäryl était encore pensif, il se savait poursuivi, mais ne s’attendait pas à rencontrer une jeune femme… Seulement il fut ramené à la réalité par la voix de l’inconnue, à moitié étouffée :
« Couuurs ! »

(Pourquoi ?) Se demandait alors l’immortel, et c’est enfin qu’il se rendit compte de son erreur : la présence qu’il avait ressenti n’était pas celle de l’étrangère qui par ailleurs possédait une délicieuse odeur humaine mais bien autre chose. Seulement il ne ressentait maintenant plus que par intermittence celle-ci et il avait du mal à l’a localiser.
« Derrière toi mon gars ! »

(Pas la peine de se retourner), la créature émit un son aigu particulièrement agaçant pour le vampire qui avait ses sens légèrement plus développé qu’un humain normal. La fille ne semblait pas avoir peur, ni de lui, ni du monstre, cependant rien ne laissait présager le fait qu’elle se défendrait. Eäryl, impatient, esquissa un sourire plus sadique qu’amical, heureusement sa soif n’était pas au rendez-vous donc le rouge de son œil unique et les crocs restèrent tapis dans les ténèbres de sa moitié vampire…
La bête se rapprocha, et elle ne semblait plus intéressé par le camouflage remarquable dont elle avait fait preuve jusqu’à maintenant. La seule chose qui perturbait légèrement le vampire étant que la bête ne possédait qu’une odeur extrêmement légère et ses mouvements fluides ne faisaient pratiquement pas de bruit, heureusement la forte pluie lui permettrait de localiser le monstre. La jeune femme regardait Eäryl quelque peu ennuyé de son manque de réaction, cependant c’était voulu pour donner un sentiment de supériorité à cette bête inconnue. Lorsque celle-ci sauta sur le jeune homme frêle, il se contenta de l’esquiver afin de mieux évaluer la vitesse de la bête et d’enfin l’apercevoir…

La bête était verdâtre, des écailles l’a protégeait un peu partout et sa tête en forme de tyrannosaure était taillée pour la chasse. La créature, mécontente, continua ardemment à vouloir dévorer le jeune homme sans se préoccuper de la voyageuse pourtant sans défense apparente. Elle semblait comme obstinée et ne voyait de ses yeux jaunes acre, uniquement le sang froid qui continuait d’esquiver chaque attaque patiemment. Eäryl se rendit alors vite compte que cette créature cachait malgré sa férocité une certaine intelligente car il dû invoquer Bourrasque pour se sortir d’une attaque anticipée de la part du reptile. La force du monstre était prodigieuse et le vampire préféra parer les coups de griffes en les faisant délicatement suivre le fil de ses lames plutôt que d’oser tenter d’arrêter un coup de griffe frontalement. Cependant, malgré l’envie de danser avec cette créature pour mieux l’a connaitre, il était temps pour l’immortel de se défendre un peu puisque le monstre commençait à s’adapter à ses différentes parades et esquives.
Le reptile attaqua inlassablement à coups de griffes et n’hésitait pas à user de sa queue pour tenter de déstabiliser son adversaire. Eäryl, après avoir esquivé la gueule béante du monstre qui claqua sa mâchoire dans le vide, contre attaqua et abattit sa lame sur la nuque du reptile mais la lame ne fit que riper sur les écailles du monstre en libérant quelques étincelles. Ce qui eut pour résultat de déstabiliser Eäryl qui esquiva tout juste la queue du monstre qui s’énervait de plus en plus.
Un sourire aux lèvres, le vampire appréciait ce combat plus intéressant que la maigre résistance offerte des brigands de la veille. Cependant le reptile était bien protégé par ses écailles et son épée ne faisait que jouer de la musique et créer des étincelles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neline Kerehan
Perle d' Azur (rang 4)
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 26 Sep - 16:03

La créature chargea droit sur l'homme. Néline savait qu'il avait l'habitude de se nourrir de reptile et puis s'il l'avait poursuivit jusque là ce n'était pas un hasard de toute façon. La nomade était juste venu lui prendre une écaille pour un remède et voilà qu'elle se retrouvait au beau milieu d'un duel. Un duel que le vampire ou quoi qu'il fut semblait apprécier par ailleurs. Il fit même apparaître une épée de nul part.
La nomade soupira et regarda tout autour d'elle, elle savait que la bête ne serait pas simple à tuer et de toute façon elle ne désirait pas sa mort, jusqu'à présent elle n'avait représenté un danger que pour les reptiles de cette forêt. De gros reptiles...
Cependant même si l'homme semblait prendre plaisir à se battre avec la bête il était évident que le combat était inégal.
Néline voyait du coin de l'oeil l'épée se fracassait sur les écailles sans réussir à les trancher. La nomade réfléchissait à toute vitesse. Les légendes racontaient que la bête n'aimait pas la chaleur mais impossible de faire du feu sous cette pluie. Elle avisa alors un arbre et eut une idée pour la faire fuir.

La jeune femme se faufila derrière les combattants et commença à s' agripper à l'arbre. Les premières branches étaient suffisamment basse pour qu'elle puisse commencer l'ascension sans difficulté, et le tronc suffisamment large pour supporter son poids même vers sa cime. Néline glissait un peu sur l'écorce détrempait mais parvint quand même à surplomber les deux combattants. Elle se stabilisa sur une branche et chercha à attraper son arme afin de lui lancer dans l'oeil. De ce qu'elle en savait la créature ne chercherait pas à rester si elle se sentait menacée et son œil était la seule partie de son corps qui n'était pas protégé par ses écailles.. Mais alors qu'elle saisissait son couteau la bête donna un violent coup de queue qui ébranla l'arbre tout entier, Néline dérapa et tomba.

La jeune femme ne chercha pas à se s' agripper à l'écorce glissante, consciente que cela serait inutile, toutefois elle atterrit sur le dos écailleux de la bête, écailles encore plus lisse que l'écorce détrempée.
De mieux en mieux...
Néline chercha alors à se laisser glisser vers le sol, comme sur une rampe, mais la bête n'avait pas du apprécier que la jeune femme lui tombe dessus, aussi il fit un sursaut vers l'avant et la nomade se retrouva propulser vers la tête du monstre. La jeune femme battit un instant des mains dans le vide, puis elle retrouva ses esprits et s'efforça d'amortir sa chute. Elle rentra sa tête dans ses épaules et s'apprêta à rouler afin de mieux encaisser le choc. Heureusement le sol ne serait pas trop dur.

La douleur se fit quand même sentir dans le côté qui avait touché en premier la surface boueuse. Néline se redressa essoufflée face à la créature qui avait momentanément délaissé l'homme pour pointer sa langue vers la nomade. Cette chose étrange qui avait osé lui tomber dessus.
La jeune femme eut un sourire nerveux en regardant la tête de la bête.
« Salut mon grand »
En guise de réponse, la créature tenta de gober la jeune femme qui esquiva l'attaque d'un bond. Là c'était trop, elle n'avait pas l'intention de finir sa vie machouillait par un lézard géant !
« Hé le vampire vise son œil ! »
Néline espéra que l'homme comprendrait et agirait vite, parce qu'elle n'aimait pas particulièrement jouer la proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eäryl
Âme vagabonde (rang 4)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Vampire
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 26 Sep - 21:44

Le reptile semblait vraiment mécontent de ne pouvoir atteindre sa cible, et cette frustration gagnait petit à petit aussi Eäryl qui tentait de trouver une faille dans la carapace impénétrable du monstre. Malheureusement réfléchir et se battre à cette vitesse était pure folie, le lézard pourrait profiter de ce moment d’inattention pour n'en faire qu'une bouchée. Les étincelles et les claquement de mâchoires continuaient inlassablement, comme naturelles au milieu de la pluie de plus en plus forte. L'immortel tenta de faire glisser sa lame sous des écailles mais en vain, elles étaient incroyablement bien collées les unes aux autres sans pour autant entraver l'agilité du monstre.

De plus en plus rapide, l'immortel enchainait les attaques sans répit pour le monstre, puis Eäryl parvint à porter un coup vif dans la mâchoire sur-développé du monstre qui vociféra sous la douleur de sa dent coupée nette. Seulement pour porter ce coup le vampire s'était mis en danger et il manqua de peu d'y perdre sa main. Le lézard géant maintenant enragé, mit un terrible coup de queue dans l'arbre adjacent qui se brisa comme une simple brindille. Ce n'était que de l'intimidation, mais cela suffit largement à Eäryl pour se réjouir d'affronter un monstre si féroce. Alors que le jeune homme allait s'élancer de nouveau sur son... sa proie, l'inconnue atterrit sur le dos du reptile qui se mit à jouer du rodéo pour la désarçonner, il s'arrêta dans son élan et vit choir la jeune femme dans la boue. Celle-ci qui d'ailleurs profita de ces quelques instants pour saluer le monstre ironiquement qui tenta d'ailleurs de la dévorer.

« Hé le vampire vise son œil ! »

Eäryl resta immobile quelques centièmes de secondes, perturbé par ce mot qu'il détestait tant puis fonça tête baissée sur le lézard qui allait subir l'énervement du vampire malgré lui. Laissant place à sa fureur, Eäryl dévia avec effort mais pourtant si simplement l'attaque de sa future victime que celle-ci fut surprise, puis il se laissa glisser sur le dos du monstre en s'appuyant avec agilité sur la patte avant du reptile avant de se jeter sur la gueule de celui-ci pour lui planter bourrasque dans l’œil gauche de la créature. Eäryl dû lâcher son arme et fit une roulade pour encaisser le choc sur le sol avant de se repositionner en posture de combat alors que son épée était encore dans la tête du monstre qui hurlait à la mort sous la douleur intense. Pour autant le vampire ne laissa pas le temps au reptile de se remettre de ses esprits et courut de front vers cet adversaire finalement plus autant à son goût. Les mains du vampire se joignirent, faisant apparaitre la magnifique épée argentée magiquement, provoquant ainsi une douleur immense au monstre qui vociféra une nouvelle fois. Sa dernière fois... Le vagabond se propulsa sur le dos de l'inconnue pour entrer littéralement dans la gueule du reptile qui en voulant briser les os de l'insouciant se fit transpercer de haut en bas par l'épée double... Le monstre s'était donné la mort, la lame ayant directement atteint le système nerveux de celui-ci.

Le reptile s'écroula sur le sol et avec difficulté le vampire sortit de sa gueule, son uniforme en grande partie recouvert de sang, son bandeau tâché, et son œil unique devenu d'un rouge intense à l'odeur du sang. Cependant plutôt que de nettoyer comme à l'accoutumé, il s'approcha de l'inconnue qu'il menaça de son épée qui réapparu de nouveau dans ses mains. La lame brillait légèrement là où le sang de la bête ne s'était pas agrippé, le fil de la lame d'une finesse parfaite malgré les coups assénés sur une carapace aussi résistante, était devenue indestructible avec l'enchantement du véritable Eäryl...

« Vamp... Vampire... » Sa voix était comme troublée, tremblante, personne ne l'avait définit ainsi depuis bien longtemps. Sa rage montait encore terriblement vite face à ce mot définissant pourtant si bien sa part de monstre... Bourrasque se mit à briller intensément et disparut d'un coup. L’agacement monta encore plus en Eäryl (Ta gentillesse, je l'aime tant... Et pourtant je t'en veux tellement de m'avoir laissé seul... )
Redevenu parfaitement calme, il lâcha un « Merci » à voix basse puis entreprit de se débarrasser du liquide souillant ses vêtements, heureusement la pluie l'y aida. Il ne savait pas comment cette parfaite inconnue avait été capable de connaître le point faible de son adversaire avant lui... D'un autre côté il savait qu'il n'était pas non plus dans la situation la plus pratique pour réfléchir, mais son agacement venait principalement de ce mot terrible qu'elle a prononcée avec tant de facilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neline Kerehan
Perle d' Azur (rang 4)
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 7 Nov - 16:29

Le jeune homme, enfin jeune il pouvait bien avoir mille ans, était couvert d'un mélange de sang et de boue et sans doute même de bave. Pas étonnant après être rentré tout droit dans la gueule de la bête. Néline observa le mouvement d'un œil détachée, le vampire semblait un peu fêlé tout de même.
Après la mort de la bête l'individu sembla s' énerver puis se calmer et se mit à marmonner dans sa barde ce que la nomade distingua comme un merci. Elle haussa les sourcils puis pendant que l'homme se lavait sous la pluie elle s'approcha de la bête. Après tout elle était venue ici pour récolter une de ses écailles, et bien que sa mission avait prise une étrange tournure, elle agrippa fermement à la carcasse et récupéra ce qu'elle était venue chercher. Elle joua un instant avec l'écaille qui reflétait la lumière de manière à la faire disparaître entre ses doigts. Mieux qu'un caméléon

Néline avait toutefois gardée un œil sur le vampire, elle en avait déjà croisée plusieurs et elle se méfiait des réactions saugrenus de ces individus, pour peu qu'il est faim et la situation pouvait très vite dégénérée. Or la nomade n'avait pas envie de se battre, certes le vampire avait été fatigué par son combat mais affronter un vampire c'était affronter un prédateur en puissance qui la prendrait pour une proie.
Pour l'instant toutefois le vampire ne semblait pas intéressé par l'idée de la manger au diner. Un bon point. La nomade hésitait devait elle reprendre sa route et le laisser derrière elle ? Ou bien rester pour comprendre cette chose qui l'intriguait en lui, ce quelque chose qui faisait qu'il était un peu plus qu'un vampire. Finalement ce fut son côté médecin qui décida de la suite.

« Tu es blessé ? »

Néline n'avait jamais vraiment soignée de vampire, la dernière fois qu'elle s'y était essayé la jolie vampirette avait bien failli lui croquer les doigts. La rencontre c'était fini par la nomade obligeait de lui fracassait le crâne avec une pierre pendant que la prédatrice essayait de l'étrangler. Après cela la nomade avait préférait garder ses distances, mais la nomade était plus curieuse que craintive.

« Au fait moi c'est Néline, si tu es blessé je peux regarder... même si je garantie pas le résultat. Par contre je te préviens si tu essaie de me mordre je t'arrache les dents. »

La nomade avait sortie cela sur le ton de la conversation, il n'y avait ni menace ni peur dans sa voix, juste une simple constatation, elle était également une prédatrice et ne se laisserait pas prendre sans se battre. Toutefois sa proposition d'aide était sincère ainsi que son regard plus curieux qu'autre chose.

« Et si tu peux manger de la nourriture normale j'en ai sur moi si tu veux »

Curieuse question que se posée Néline depuis qu'elle avait faillit finir en dessert, les vampires pouvait ils manger autre chose que du sang ? Si oui est ce que la nourriture habituel avait du goût pour eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eäryl
Âme vagabonde (rang 4)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Vampire
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Dim 10 Nov - 13:41

Ces écailles étaient curieuses et possédait une curieuse propriété que de se rendre quasiment invisible, un camouflage presque parfait. Eäryl aurait voulu profiter de cette propriété mais une cape ou pire une armure avec ces écailles serait trop lourd et entraverait ses mouvements. Cependant il décida de récupéré lui aussi une écaille, une sorte de souvenir. L’inconnue le tira cependant de sa réflexion :

« Tu es blessé ?
-Non » Dit-il en cachant son bras gauche en se mettant de profil. En effet en rentrant dans la gueule du lézard il s’était écorché sur une dent qui le taillada sur la moitié de l’avant-bras, déchirant une nouvelle fois le tissu de son manteau centenaire. Seulement l’inconnue insista tout de même :

« Au fait moi c’est Néline, si tu es blessé je peux regarder…
-J’ai dit non ! Son ton était glacial mais puait le mensonge à cent lieues alentours.
-Même si je garantie pas le résultat. Par contre je te préviens si tu essaies de me mordre je t’arrache les dents. Le vampire allait encore répliquer mais il esquissa une sorte de sourire à cette phrase. Pour la première fois depuis longtemps une blague était parvenue à détruire le mur de solitude de l’immortel.
-Ca se soignera très vite… Même si contrairement à ce qu’il venait de dire, il lui faudrait du sang pour se régénérer et donc pour le moment c’est comme s’il était un humain parfaitement normal.
-Et si tu peux manger de la nourriture normale j’en ai sur-moi si tu veux » Techniquement elle possède aussi l’autre sorte de nourriture Eäryl préféra ne pas y penser. Seulement la nourriture normale, il n’en avait pas mangé depuis si longtemps… Il ne se souvenait même plus du gout que cela pouvait avoir.

Son œil droit redevint bleu ciel et ses oreilles pointues retombèrent légèrement. Sa dentition était redevenue parfaitement normale et sa main gauche tremblait un peu. (Ainsi tu finis enfin par te laisser guider par ton coeur ?! -Nan... Je suis seulement... Curieux. -Et ne serait-ce justement pas là ce que tu souhaites ? Une personne pour te protéger ? -NON ! C'est faux... Je suis amplement capable de nous protéger. -Arrêtes un peu de penser à moi... Et va discuter avec elle, peut-être pourra t-elle te faire redécouvrir l'amitié, la joie, la vie... -Je n'ai pas besoin de tout ça, je vous ai déjà vous ! -Hathir... J'aurais aimé pouvoir être à tes côtés dans le monde réel en ce moment même mais ça m'est parfaitement impossible, et tu dois passer à autre chose désormais. Je serais à jamais là pour t'aider mais je ne peux pas remplacer une personne bien réelle. Maintenant tu vas te laisser aller un peu ou je te bottes les fesses !). Eäryl esquissa un autre sourire en coin avant de reprendre:

« Je… J’en veux bien un peu… » Demanda t-il très timidement. (Avec un s'il vous plait. -Trop tard. -Vas-y !)
« Grr... J'en veux bien un peu... S'il vous plait... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neline Kerehan
Perle d' Azur (rang 4)
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Humain
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Ven 29 Nov - 20:13

Néline capta quelque chose d'étrange chez le vampire. Ce curieux sentiment qu'elle avait à son égard se renforça, la nomade hésita et puis, d'un seul coup elle fut frapper de plein fouet par la présence. La jeune femme ne prêta presque pas attention au changement physique du presque jeune homme concentrer par cette étrange découverte. C'était impossible non ? Deux Vibration dans un corps. Non elle devait s'être trompée, ses sens étaient embrouillés...
Puis alors qu'elle se concentrée pour comprendre ce qu'elle ressentait les vibrations la pénétrèrent de plein fouet, tantôt elfe tantôt vampire, à la fois plusieurs et unique. Néline se crispa violemment sous la violence et voulut se fermer.
C'est la que la vibration d'elfe s'affirma réellement.

La nomade n'avait pas entendue clairement la conversation, du moins elle ne lui était pas parvenu sous forme de mot, mais elle avait sentit les deux individus communiquer. Elle savait que le vampire n'était pas seul dans sa tête, au sens premier du terme. Néline se demanda si elle n'aurait pas préféré qu'il soit juste fou...Comment quelqu'un pouvait-il abriter une autre personne ? Est-ce que le vampire avait bu tellement de l'elfe qu'il était resté collé à l'intérieur de sa peau ? Non ce ne pouvait être ça...

« Je… J’en veux bien un peu… ». Néline voulut sortir de sa torpeur, mais la deuxième vibration se manifesta une dernière fois et le vampire enchaîna.
« Grr... J'en veux bien un peu... S'il vous plait... »
La nomade resta quelques secondes figée incapable de bouger. Ce n'était pas le choc ou la stupeur de la situation car si la nomade était étonnée, elle avait tendance à s'exciter devant ce genre de nouvelle. Non c'était les vibrations elle même qui l'avait bloqué un instant. Elle respira profondément s efforça à faire le vide, se concentra uniquement sur l'eau autour d'elle, dans le sol, dans les nuages , dans l'air, partout.
Les yeux de la nomade reflétèrent pendant une seconde uniquement de l'eau infini.
Puis tout sembla de nouveau normal.

« Donc tu peux manger comme tout le monde … tu es certain que ça va , t'as pas l'air très en forme»

La nomade était médecin avant tout et même s'il s'agissait d'un vampire elle avait tendance à déceler lorsqu'on lui dissimuler une douleur. Le problème étant le remède en question...
« Il y a toujours quelques animaux dans le coin si tu veux du sang »
C'était toujours mieux que rien non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eäryl
Âme vagabonde (rang 4)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 1
Race: Vampire
Armes & Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   Jeu 27 Fév - 12:56

La nomade semblait un peu sous le choc tout de même, étais-ce l'affrontement contre le lézard géant ou sa simple présence ? Il ne le savait pas mais elle finit par se reprendre.

« Donc tu peux manger comme tout le monde … tu es certain que ça va , t'as pas l'air très en forme.

-A vrai dire... Je ne le sais pas... Mais je veux essayer ! Je t'ai dis que ma blessure est bénin.»

Cependant du sang commençait à couler le long de sa main gauche, finalement il la révéla pour récupérer un peu de celui-ci.

« Il y a toujours quelques animaux dans le coin si tu veux du sang

-Le sang d'animaux ne peux pas me restaurer, je suis condamné à boire du sang humain...» (ou elfe...) pensa-t-il.

Cependant il voulait tenter cette expérience sur la nourriture, après tout ça ne lui ferait rien de mal. (Athir, je ne sais pas si les vampires peuvent manger de la nourriture normale, en tout cas il est certain que cela ne coupera pas ta soif sinon cela ferait longtemps que tu aurais pu devenir végétarien ah ah ! - Je ne me souviens même du goût qu'avait la nourriture avant que je ne devienne un vampire, j'aurais bien aimé goûter à votre cuisine... -Oh ça non tu n'aurais pas voulus, je ne suis vraiment pas fais pour ça ! - Pff... Je suis sûr que votre soeur était une excellente cuisinière elle.) Seulement la réponse ne se fit pas entendre, mais le vampire n'insista pas, la soeur d'Eäryl est un sujet sensible et il s'en excusa une nouvelle fois de sa maladresse.

[HRP] Désolé pas trop inspiré xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de l'âme vagabonde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de l'âme vagabonde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Cyrion :: Le Monde de Cyrion :: Les Forêts des Brumes-silencieuses :: Forêt profonde-
Sauter vers: